Défaite, l'UDC ne part pas au combat

L'Union démocratique du centre renonce à un second tour pour le Conseil d'État neuchâtelois ...
Défaite, l'UDC ne part pas au combat

L'Union démocratique du centre renonce à un second tour pour le Conseil d'État neuchâtelois

 L'UDC renonce à se lancer dans un second tour pour le Conseil d'État.

L’UDC renonce au second tour pour le Conseil d’État neuchâtelois. Dans un communiqué diffusé ce lundi matin, le parti reconnaît que ses trois candidats n’ont pas réalisé un score assez important pour se lancer dans la course.

Jean-Charles Legrix, Xavier Challandes et Stephan Moser ont terminé aux 9e, 10e et 11e rangs. De plus, le parti agrarien prend acte de sa défaite au Grand Conseil après avoir perdu plus de la moitié de sa députation. L’UDC relativise sa déroute en invoquant le bas niveau du taux de participation (33% pour le Grand Conseil), pourtant plus élevé qu’il y a quatre ans, lorsque le parti avait placé vingt des siens au parlement cantonal (31%). /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus