Le POP d’attaque sur l’ensemble du canton

Le parti ouvrier et populaire se lance dans la campagne aux élections cantonales avec des listes ...
Le POP d’attaque sur l’ensemble du canton

Le Parti ouvrier et populaire se lance dans la campagne aux élections cantonales avec des listes dans tous les districts pour le Grand Conseil. Le parti d’extrême gauche veut ainsi proposer une alternative aux déçus du socialisme

Le président du POP Daniel Ziegler, aux côtés du candidat au Conseil d'Etat Nago Humbert. Le président du POP Daniel Ziegler, aux côtés du candidat au Conseil d'Etat Nago Humbert.

Le POP a officiellement lancé sa campagne mercredi matin en vue des élections cantonales du 2 avril. Le parti présente un candidat au Conseil d’Etat, en la personne de Nago Humbert. Du côté du Grand Conseil, il se félicite de présenter une liste de candidats dans tous les districts pour la première fois. Le président du POP Daniel Ziegler souligne aussi la présence d'une relève jeune et dynamique au sein de ce parti des travailleurs.

Pour rappel, les popistes avaient pris la décision en 2015 déjà de ne pas s’apparenter avec le parti socialiste pour cette élection. Une formation politique jugée trop à droite.

Vers une considération de trois fragilités

Les responsables du POP ont aussi présenté leurs thèmes porteurs de la campagne. Parmi eux figurent trois fragilités cantonales dont les popistes entendent se saisir : développer une politique à long terme pour prendre en compte le profil socio-économique plus pauvre de la population neuchâteloise et  promouvoir une économie de proximité complémentaire à un tissu industriel axé vers l’exportation.

Enfin, le parti épingle à son programme la cohésion cantonale. Celle-ci ne passe selon lui pas par la circonscription unique, mais plutôt par une refonte de la péréquation intercommunale. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus