La justice neuchâteloise ouvre ses portes en grand

Le fonctionnement de la justice est souvent mal compris par la population. C’est en partant ...
La justice neuchâteloise ouvre ses portes en grand

Procès fictifs, films, jeux et même consultations gratuites. La population va pouvoir plonger dans les méandres de la justice ce samedi et le 25 mars

 L'Hôtel judiciaire de La Chaux-de-Fonds.

Le fonctionnement de la justice est souvent mal compris par la population. C’est en partant de ce constat que les autorités judiciaires neuchâteloises ont décidé d’organiser deux journées portes ouvertes : l’une ce samedi à l’Hôtel de Ville de Neuchâtel et l’autre le 25 mars à l’Hôtel judiciaire de La Chaux-de-Fonds.

Dès 9h30, les curieux pourront assister à des procès fictifs dans le domaine pénal ou civil, tester leurs connaissances et plonger dans le quotidien de la justice neuchâteloise à travers des films et même un roman photos. Des juges, greffiers, avocats, procureurs, policiers et notaires seront à disposition du public pour répondre aux questions et proposer des entretiens gratuits.  

Pas de débat sur le Nouvel Hôtel judiciaire

Ce projet de portes ouvertes est en préparation depuis 2015 déjà, il n’est donc pas lié à la construction du Nouvel Hôtel judiciaire (NHOJ) sur laquelle le peuple devra se prononcer le 24 septembre. Une maquette du bâtiment prévu à La Chaux-de-Fonds sera à la disposition du public, mais « ce n’est pas une journée liée à des projets qui concernent la réorganisation spatiale, le logement des autorités judiciaires. Ce qu’on veut montrer c’est l’activité du magistrat qui, elle, est encadrée par la loi, par l’organisation judiciaire », précise Jeanine de Vries Reilingh, présidente de la Commission administrative des autorités judiciaires.

De telles journées portes ouvertes ont déjà été organisées avec succès en 2005. /mvr


Actualisé le

 

Articles les plus lus