Paolo Woods au cœur des paradis fiscaux

Capter l’invisible pour le mettre en image. C’est la thématique adoptée par la Nuit de la photo ...
Paolo Woods au cœur des paradis fiscaux

Le photographe a enquêté durant plus de deux ans pour mettre en image un monde réputé pour son opacité

Paolo Woods, paradis fiscaux, Nuit de la photo, La Chaux-de-Fonds Photo : Paolo Woods.

Capter l’invisible pour le mettre en image. C’est la thématique adoptée par la Nuit de la photo, sixième du nom, qui se tient samedi soir à La Chaux-de-Fonds. Le public a l’occasion de découvrir le travail d’une trentaine de photographes lors de projections prévues dans différents lieux de la ville.

La manifestation a pu compter sur la présence de Paolo Woods cette année. Ce photographe renommé s’est intéressé aux paradis fiscaux dans sa dernière enquête photographique. Il en ressort un livre, Les Paradis, cosigné par Gabriele Galimberti, un autre photographe. Paolo Woods a donné une conférence sur son travail samedi au Club 44.

Il explique avoir passé plus de deux ans à mener des recherches sur cette thématique et à nouer des contacts dans le milieu. Le photographe a parcouru une douzaine de paradis fiscaux pour son enquête, des îles Caïman à Hongkong en passant par Singapour. Il retient de cette exploration qu’une grande partie des activités de ces paradis fiscaux sont légales mais qu’elles peuvent paraître assez peu morales pour la plupart des gens. Seule une modification de la législation peut y changer quelque chose, conclut Paolo Woods. Le photographe a l’espoir que ce travail permettra au moins aux gens de prendre davantage conscience des réalités. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus