Dérapage dans la campagne de réorganisation spatiale de l’HNe

La campagne en vue de la votation sur l’initiative pour deux sites de soins aigus soumis au ...
Dérapage dans la campagne de réorganisation spatiale de l’HNe

L’institution porte plainte contre un de ses anciens médecins chef de service et l’accuse de diffamation

La campagne en vue de la votation sur l’initiative pour deux sites de soins aigus soumis au peuple le 12 février dérape. C’est la conviction des responsables de l’Hôpital neuchâtelois. Aujourd’hui, ils annoncent avoir déposé une plainte pénale contre le docteur Jean-Emmanuel Lalive, qu’ils accusent d’avoir diffamé un médecin de leur institution, laissant entendre qu’il aurait contribué à la mort de patients. Des propos tenus  notamment  sur le plateau de Canal Alpha sont particulièrement visés.

Directement incriminé, le docteur Jean-Emmanuel Lalive, ancien médecin chef de service HNe et actuellement agréé aux hôpitaux du Jura et du Jura bernois, maintient ses accusations. Pour lui, la situation actuelle est scandaleuse et inadmissible d’un point de vue médical.

Cet épisode est la preuve que la campagne concernant la réorganisation spatiale de l’hôpital neuchâtelois est très sensible. Les responsables de l’HNe ont d’ailleurs décliné notre proposition de débat avec Monsieur Lalive, au motif que ce dernier s’est comporté de manière inacceptable lors de précédentes confrontations. /gwe-sma-ali


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus