Aide sociale : les jeunes vont trinquer

Les jeunes Neuchâtelois verront leur aide sociale diminuer drastiquement dès le 1er mars. ...
Aide sociale : les jeunes vont trinquer

Les jeunes Neuchâtelois verront leur aide sociale diminuer drastiquement dès le 1er mars.

Tous les jeunes de moins de 35 ans, sans enfants à charge, sans emploi et sans plan d’insertion ou de formation ne recevront plus que 782 francs de subsides mensuels pour leur forfait d’entretien. Il s’agit du montant versé par le Canton pour payer la nourriture, les habits et les factures. Ce dernier s’élève actuellement à 830 francs.

Si la principale mesure de restriction concerne les jeunes adultes, de 18 à 35 ans, ceux qui sont en activité ne sont pas concernés par cette réduction. Leur forfait demeure donc inchangé, tout comme le supplément dont bénéficient les familles ayant des enfants mineurs à charge qui est maintenu à 977 francs.

Ces modifications font suite aux décisions prises par le Grand Conseil dans son budget 2017.

 

Moins d'argent pour les lunettes

Mais ce n’est pas tout, plusieurs autres mesures vont entrer également en vigueur dès le 1er mars. Les étudiants sont notamment touchés vu que le supplément mensuel dont bénéficient les enfants majeurs en formation est ramené de 100 francs à 50 francs. Les subsides pour les lunettes passent d’un maximum de 150 francs à 100 francs.

En outre, le Canton ne prendra plus en charge des médicaments prescrits par les médecins et non pris en charge par l'assurance obligatoire des soins, sauf cas de rigueur.

Le Conseil d’Etat durcit aussi le ton en instaurant deux paliers de sanctions distincts de -15 % et de -30 %. En cas de manquements graves ou répétés du bénéficiaire, la sanction pourra s'élever à 30 % de diminution du forfait pour l'entretien.

Le Conseil d’État considère que la plupart des jeunes adultes à l'aide sociale et sans projet professionnel doivent être à même d'entreprendre les efforts nécessaires à leur intégration sociale et professionnelle.

 

Mesures d’insertions augmentées

Dans le cadre du budget 2017, le Grand Conseil a aussi décidé d'allouer des moyens financiers supplémentaires à l'objectif d'insertion socioprofessionnelle. Il a augmenté l'enveloppe à disposition des services sociaux de 1,6 à 2,5 millions de francs. Un montant qui doit permettre d'étoffer le catalogue des mesures d'insertion. /comm-jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus