La Collégiale poursuit sa cure de jouvence

La Collégiale poursuit sa mue. Après l’enveloppe externe, c’est au tour de l’intérieur de l’édifice ...
La Collégiale poursuit sa cure de jouvence

La quasi totalité de l'intérieur du bâtiment sera restaurée. La quasi totalité de l'intérieur du bâtiment sera restaurée.

La Collégiale poursuit sa mue. Après l’enveloppe externe, c’est au tour de l’intérieur de l’édifice neuchâtelois d’être restauré. Le chantier a débuté à la mi-janvier et doit s’étendre jusqu’en 2022. Cette 4e étape de travaux a une particularité : il s’agit de la restauration d’une restauration de Léo Chatelain qui date de 1870. Une quinzaine d’entreprises sont chargées de rafraîchir le sol, le plafond étoilé, les voûtes, les murs et le mobilier.

Dès aujourd’hui, la Collégiale est fermée pour une durée de trois mois. Afin de permettre le maintien de l’activité culturelle, l’église va ensuite être séparée en deux parties par une grande paroi. Du coup, dès le mois d’avril, les travaux auront lieu dans le transept et le chœur et la nef restera accessible au public. Les espaces permuteront en 2020. La suite et fin des interventions de seconde jeunesse de la Collégiale seront faites à l’extérieur. Il s’agira notamment de sécuriser les remparts et d’optimiser l’esplanade. La restauration de l’édifice qui dure depuis plus de 10 ans aura coûté 23 millions de francs au total. /ali


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus