Programme novateur pour les consommateurs de méthamphétamine

Neuchâtel met sur pied un programme novateur et unique en Suisse destiné aux consommateurs ...
Programme novateur pour les consommateurs de méthamphétamine

 Le crystal est apparu dès 2010 dans le canton de Neuchâtel. Tout comme les pilules thaïes, il est essentiellement inhalé et son potentiel addictif est très élevé.

Neuchâtel met sur pied un programme novateur et unique en Suisse destiné aux consommateurs de méthamphétamine. WarningMeth est le fruit d’une collaboration entre la Police neuchâteloise, le Ministère public et Addiction Neuchâtel.

Dorénavant, les personnes interpelées pour la première fois pour consommation de crystal ou de pilules thaïes ne seront plus d'office poursuivies pénalement. Si elles suivent quatre séances d'intervention psycho-éducative auprès des centres ambulatoires de Neuchâtel Addiction, aucune dénonciation ne sera transmise au Ministère public. En cas de récidive, ce traitement spécial sera proposé une seconde fois.

Atteindre les consommateurs

Neuchâtel Addiction constate que les personnes dépendantes à la méthamphétamine viennent rarement demander de l'aide auprès des structures spécialisées. Celles qui sont prises en charge sont souvent dans des situations extrêmement difficiles après une période de consommation de dix à quinze ans.

Les quatre séances qui seront proposées ne visent pas à soigner les personnes dépendantes mais à entrer en contact avec les consommateurs de meth et à lancer un processus de réflexion. Les différents partenaires du projet WarningMeth espèrent qu'ainsi les personnes souffrant de cette toxicomanie entreprendront plus tôt des démarches médicales ou sociales visant à réduire les risques liés à leur consommation. Un bilan de ce programme sera effectué après un an environ.

Constante augmentation

Les premières apparitions de méthamphétamines thaïes en Suisse remontent à 1998, essentiellement dans les salons de massage thaïlandais très présents dans le canton de Neuchâtel. Cette substance est devenue de plus en plus fréquente dans la région à partir de 2010 et l'apparition du crystal, qui permet d'acheter de plus petites quantités. L'analyse des eaux usées montre que Neuchâtel est la ville de Suisse où l'on consomme le plus de méthamphétamine.

La Police neuchâteloise estime à 100 le nombre de personnes dépendantes à cette substance en l'an 2000. Ce chiffre passe à 1000 personnes en 2015. Cette drogue est surtout consommée entre amis dans des cercles restreints. Selon la police, il n'y a pas actuellement de véritable filière d'importation, ce sont les consommateurs qui mettent en place de petits trafics en s'approvisionnant dans d'autres pays européens ou via le Darknet.

Les consommateurs de méthamphétamine du canton de Neuchâtel sont surtout des hommes entre 15 et 44 ans. L'addiction dure généralement de nombreuses années et il n'existe aucun substitut comme la méthadone pour aider la personne à se sevrer. De plus, la méthamphétamine est la drogue la plus chère : elle coûte environ 500.- le gramme. Cela signifie qu'un consommateur régulier doit dépenser entre 1000.- et 3000.- par mois. Des sommes importantes qui poussent souvent ces personnes à s'endetter, à voler ou à développer de petits trafics de meth. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus