Neuchâtel ne va pas investir dans des fusils d’assaut

Neuchâtel ne va pas s’équiper tout de suite en fusils d’assaut. Alors que le canton de Berne ...
Neuchâtel ne va pas investir dans des fusils d’assaut

Neuchâtel ne va pas s’équiper tout de suite en fusils d’assaut. Alors que le canton de Berne a fait l’acquisition de nouvelles armes pour la lutte anti-terroriste notamment, la Police neuchâteloise veut patienter.

Comme annoncé mardi sur la télévision suisse-alémanique, il existe une recommandation de la Conférence des commandants des polices cantonales pour que  les corps s’équipent de ce type d’armes. Il s’agirait ainsi d’atteindre le même niveau d’armement que l’ «opposition». Jusqu'ici, seules les unités spéciales disposaient d'un armement plus important que les agents généralistes. Ces derniers ne peuvent actuellement employer que des pistolets ou des mitraillettes. L'avantage des fusils d’assaut c'est qu'ils peuvent être utilisés sur une plus grande distance.

Pour la Police neuchâteloise, l’acquisition d’armes longues n’est pas une priorité absolue. Le matériel des policiers (spray, bâton tactique, pistolet et mitraillette) est pour l'instant adéquat. De plus, il faut débloquer un budget important pour l’achat ainsi que pour la formation des troupes à une nouvelle arme. Enfin, une adaptation des tactiques est nécessaire dès qu’un nouveau moyen de contrainte est utilisé. La police préfère donc attendre et voir en fonction de ses voisins. /ats-jha


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus