Peseux en quête de solutions pour l’action sociale

Peseux ne peut faire cavalier seul en matière d’action sociale. La commune se doit de trouver ...
Peseux en quête de solutions pour l’action sociale

 Les autorités communales de Peseux doivent trouver un nouveau partenaire dans le domaine de l'action sociale. (photo : archives)

Peseux ne peut faire cavalier seul en matière d’action sociale. La commune se doit de trouver un nouveau partenaire après la résiliation par Corcelles-Cormondrèche de la convention qui les unissait. Lundi, le législatif cormontant a en effet décidé de rejoindre Neuchâtel pour la gestion du guichet social. Une épine dans le pied pour Peseux car le maintien du Service social régional de la Côte n’est pas possible. Au regard de la loi, il est exigé un bassin de population de 8'000 personnes au minimum pour maintenir les prestations dans le domaine. Et à la suite du départ de Corcelles-Cormondrèche, ce seuil minimal n’est plus atteint.

Plusieurs pistes de partenariats sont envisagées du côté de Peseux mais elles demeurent confidentielles car à l’état de projet, précise la conseillère communale en charge de l’action sociale, Jacqueline Zosso. Elle ajoute que l’exécutif subiéreux en place actuellement s’est engagé à trouver une solution pour la gestion des prestations sociales au premier trimestre 2017.

Seule certitude, le Service social régional de la Côte cessera ses activités sous sa forme actuelle le 1er janvier 2018.

Du côté du Guichet social régional du Littoral ouest, basé à Milvignes et qui réunit au total neuf communes, son président Grégory Jaquet précise qu’à sa connaissance et qu’à l’heure actuelle aucune demande officielle ne lui est parvenue de la part de Peseux. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus