Une nouvelle grève pour la fin du mois

Le combat continue pour les enseignants neuchâtelois. Réunis en assemblée mercredi matin à ...
Une nouvelle grève pour la fin du mois

Des enseignants accompagnés de pancartes et d'un défilé de voitures ont défilé mercredi matin à La Chaux-de-Fonds lors d'un deuxième jour de grève. Des enseignants accompagnés de pancartes et d'un défilé de voitures ont défilé mercredi matin à La Chaux-de-Fonds lors d'un deuxième jour de grève.

Le combat continue pour les enseignants neuchâtelois. Réunis en assemblée mercredi matin à La Chaux-de-Fonds lors d’un deuxième jour de grève, les membres du Syndicat des services publics ont pris la décision de poursuivre la grève le jeudi 24 novembre, avec une possibilité de reconduction le lendemain. Une grande manifestation soutenue par plusieurs partis politiques de gauche et les syndicats est aussi prévue le samedi 26 novembre. Les enseignants entendent se battre pour maintenir la qualité de l'enseignement.

L’assemblée a également pris deux autres décisions. Tout d’abord, le SSP ne souhaite pas entamer de négociation avec le Conseil d’Etat tant que celui-ci ne retire pas son projet de nouvelle grille salariale. Par ailleurs, les enseignants présents ont accepté que le syndicat rencontre la conseillère d’Etat Monika Maire-Hefti mercredi en fin d’après-midi. Une rencontre à laquelle participera également le syndicat autonome des enseignants (SAEN), lequel avait refusé la grève en assemblée la semaine dernière.

Le nombre de grévistes est resté stable pour ce deuxième jour de mobilisation selon le syndicat SSP et les directions d’écoles contactées. Une légère augmentation est à relever à Val-de-Travers, alors que Le Locle a constaté une baisse. Par ailleurs, les enseignants mobilisés ont diminué de moitié dans les lycées et les écoles professionnelles, selon les chiffres du Service des formations post-obligatoires. /lre

Histoire d'une nouvelle grille salariale

27 mai 2016 : Les syndicats manifestent leur mécontentement face à la nouvelle politique salariale de l’Etat dans la cour du Château à Neuchâtel. Ils estiment notamment que les salaires de carrière des enseignants seront réduits, et le manque de négociations avec le gourvernement

16 juin 2016 : Le Conseil d’Etat neuchâtelois présente sa nouvelle politique salariale pour la fonction publique devant la presse. Elle doit entrer en vigueur le 1er janvier 2017. Le gouvernement estime qu’elle vise à renforcer l’attrait de la fonction publique et de l’enseignement.

15 septembre 2016 : Un millier de manifestants envahissent Neuchâtel. Les syndicats demandent au Conseil d’Etat de retirer son projet de grille salariale  et de reprendre les négociations. La réponse du gouvernement est attendue pour le 26 septembre.  

28 septembre 2016 : Les syndicats des enseignants déplorent le refus du gouvernement cantonal de revenir en arrière sur sa décision et annonce la mise en place d’une grève administrative.

26 octobre 2016 : le ton monte entre les deux parties. Estimant ne pas être entendue, une majorité des syndicats de la fonction publique refuse de discuter avec le gouvernement lors d'une réunion de la commission du travail.

2 novembre 2016 : Lors de la journée syndicale des enseignants, le Syndicat des services publics, réuni à La Chaux-de-Fonds vote un préavis de grève pour le mardi 8 novembre. Une décision que ne suit pas l’assemblée du syndicat autonome des enseignants neuchâtelois.

8 novembre 2016 : Une manifestation réuni près d’un millier personnes sur la place de la Gare à La Chaux-de-Fonds. La grève est reconduite pour le lendemain, puis le 24 novembre.


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus