Fragments de statues étrusques restitués à l’Italie

Retour au pays pour Diane et Actéon. Un Neuchâtelois qui détenait deux fragments de statues ...
Fragments de statues étrusques restitués à l’Italie

Actéon. Actéon.

Retour au pays pour Diane et Actéon.

Un Neuchâtelois qui détenait deux fragments de statues étrusques a été dénoncé par l’Office anti-fraude du canton. Il a dû remettre ses deux œuvres d’art aux autorités italiennes. L’homme les aurait récupérées dans un port-franc où elles seraient restées plusieurs années. Avant d’être rapatriés la semaine passée en Italie, Diane et Actéon ont été déposés au Musée du Laténium à Hauterive.

L’homme qui détenait ces fragments ne sera pas inquiété par la justice pour importation de biens culturels de provenance illicite. Il n’a pas été possible de savoir si les statues avaient été acquises avant ou après le 1er janvier 2015, date de l’entrée en vigueur de la Loi fédérale sur le transfert international de biens culturels.

Les œuvres en terre cuite, mutilées et partiellement restaurées, proviennent probablement d'un temple du 4e ou du 3e siècle avant Jésus-Christ que les spécialistes situent dans la province de Viterbe. Elles sont issues de fouilles illicites et auraient été importées en Suisse par un marchand déjà mis en cause pour trafic illicite d'œuvres d'art et décédé depuis lors. /comm-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus