Le Grand Conseil accepte d’assainir le bilan de l’HNe

Les débats ont repris mercredi matin au Grand Conseil neuchâtelois. L’ordre du jour a été modifié ...
Le Grand Conseil accepte d’assainir le bilan de l’HNe

 Photo : archives.

Les débats ont repris mercredi matin au Grand Conseil neuchâtelois. L’ordre du jour a été modifié de manière à terminer le traitement du dossier de l’Hôpital neuchâtelois.

Le premier décret au menu de la matinée a été accepté par 93 voix contre 15. Il porte sur un crédit d’engagement de 200 millions de francs qui permet l’assainissement du bilan de l’HNe.

Lors de sa création, l’institution n’a pas été dotée de fonds propres et a dû recourir à l’emprunt. Aujourd’hui, pour pouvoir investir les 240 millions de francs nécessaires à sa réorganisation spatiale, l’Hôpital neuchâtelois doit disposer d’un bilan assaini pour pouvoir emprunter les sommes nécessaires.

Un poison pour l’avenir

Comme l’a expliqué Laurent Kurth, « quel que soit le modèle que nous défendons, cette dette est un poison pour l’avenir de l’Hôpital neuchâtelois. » Le conseiller d’Etat en charge de la santé a été entendu. Une partie de la dette de l’HNe – 200 millions de francs – est donc reprise par l’Etat qui les intègre à son propre bilan. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus