L’imprimerie Messeiller contrainte de licencier

Licenciements et réduction du temps de travail chez Messeiller. L’abandon de la version papier ...
L’imprimerie Messeiller contrainte de licencier

L'impression de la Feuille officielle comptait pour 15% des activités de Messeiller. Le passage à une version numérique a pour conséquence des licenciements et des réductions de temps de travail au sein de l'imprimerie. L'impression de la Feuille officielle occupait environ 15% des activités de Messeiller. Le passage à une version numérique de la FO a pour conséquence des licenciements et des réductions de temps de travail au sein de l'imprimerie.

Licenciements et réduction du temps de travail chez Messeiller. L’abandon de la version papier de la Feuille officielle n’est pas sans conséquence pour l’imprimerie basée à Neuchâtel. Son patron, Raphaël Gambarini, confirme mardi qu’il doit licencier une personne et deux autres ont vu leur temps de travail réduit de 100 à 50 %. Enfin, les deux auxiliaires en charge de l’encartage du journal un après-midi par semaine ont également été congédiés. Les personnes licenciées le seront à la fin de l’année.

Raphaël Gambarini se veut toutefois optimiste pour l’avenir, « les perspectives ne sont pas mauvaises », conclut-il. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus