HNe : long débat au Grand Conseil

L’organisation spatiale de l’Hôpital neuchâtelois divise le Grand Conseil. La commission de ...
HNe : long débat au Grand Conseil

 Le site de Pourtalès accueillira-t-il l'ensemble des soins aigus pour le canton de Neuchâtel ? La question n'est pas encore réglée.

L’organisation spatiale de l’Hôpital neuchâtelois divise le Grand Conseil. La commission de santé elle-même a rendu un rapport de minorité. Deux visions de la santé s’affrontent : celle du Conseil d’Etat, un hôpital de soins aigus à Pourtalès et un Centre de traitement et de réadaptation à La Chaux-de-Fonds, et celle de la minorité, deux hôpitaux régionaux possédant chacun des soins aigus.

La majorité des groupes socialiste, PLR et UDC soutient la proposition du Conseil d’Etat. Toutefois le crédit d’engagement de 240 millions de francs pour un cautionnement simple pour l’HNe ne convainc pas tous les élus. Certains ne sont pas prêts à signer un chèque en blanc à l’institution.

Accepter le dossier dans son ensemble

Pour Laurent Kurth en revanche, le projet est « un édifice avec l’entier de ses piliers. Si on veut qu’il tienne le coup, il faut l’accepter dans son ensemble. » Le conseiller d’Etat a insisté sur l’importance d’avancer dans ce dossier tout en admettant que des erreurs avaient été commises : « le Conseil d’Etat estime avoir touché le fond dans ce dossier en 2015 en devant renoncer aux décisions qui avaient été acceptées par le Grand Conseil et par le peuple. Depuis lors, nous reconstruisons. »

La possibilité de conclure des partenariats public-privé ont soulevé des interrogations pour plusieurs groupes. Le gouvernement a précisé que des discussions sont en cours avec le Groupe GSMN (Genolier Swiss Medical Network) dans le domaine de la néphrologie, qui n'est pas une priorité pour le canton selon Laurent Kurth. Ces discussions devraient se concrétiser cette année encore.

Renvoi en commission évoqué

Plusieurs députés ont demandé le renvoi du rapport en commission, estimant que « le rapport était mal ficelé ». Par ailleurs, la proposition annoncée lundi de rachat du site hospitalier de La Chaux-de-Fonds devrait être au moins étudiée selon certains élus. Laurent Kurth a rappelé qu'une telle décision renverrait le dossier pour une durée d'au moins un an. Or, l'Hôpital neuchâtelois peine à recruter notamment en raison de l'absence de décision politique claire, toujours selon le conseiller d'Etat, qui insiste sur l'importance d'aller de l'avant dans ce dossier. « Nous ne pouvons pas jouer des milliers d'emploi à la roulette,» a-t-il précisé.

Les débats ont été interrompus pour la pause. Ils reprennent à 20 heures. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus