Perce-Neige: recours partiellement admis

Recours partiellement admis dans l’affaire d’escroquerie aux Perce-Neige. La Cour pénale de ...
Perce-Neige: recours partiellement admis

Recours partiellement admis dans l’affaire d’escroquerie aux Perce-Neige. La Cour pénale de Neuchâtel n’a pas prononcé de condamnation à l’encontre des deux co-accusés, une femme qui vendait ses charmes, ainsi que son père. La justice a suivi sur ce point les juges de première instance, écartant le recours de la Fondation. La grande différence par rapport au premier verdict concerne les immeubles acquis au Maroc grâce au montant volé. Les juges de deuxième instance ont ordonné leur confiscation. Ils pourront être vendus pour rembourser la Fondation. La femme, qui avait bénéficié des largesses de l’ancien directeur administratif de la fondation, ne devra en revanche pas payer la créance compensatrice de 360'000 francs. Celle du père, ou plutôt de ses héritiers, qui s’élevait à 180'000, a été ramenée à 14'000.

Malgré ce verdict, l’affaire est loin d’être terminée. Non seulement les parties peuvent faire appel dans les 30 jours, mais la Suisse n’ayant pas d’accord avec la Maroc, récupérer ces biens risque de relever du parcours du combattant. Il faudra probablement saisir l’Office de la justice et espérer la coopération du Maroc. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus