Sortie du nucléaire : la campagne neuchâteloise est lancée

Le comité neuchâtelois en faveur de la sortie programmée du nucléaire lance sa campagne. Ce ...
Sortie du nucléaire : la campagne neuchâteloise est lancée

C'est au bord du lac de Neuchâtel, vers la passerelle de l'utopie que le comité neuchâtelois en faveur de la sortie programmée du nucléaire a lancé vendredi sa campagne. C'est au bord du lac de Neuchâtel, vers la passerelle de l'utopie que le comité neuchâtelois en faveur de la sortie programmée du nucléaire a lancé vendredi sa campagne.

Le comité neuchâtelois en faveur de la sortie programmée du nucléaire lance sa campagne. Ce lancement coïncide avec la publication des derniers sondages sur la question. Selon Tamedia, si les Suisses devaient se prononcer aujourd’hui, ils approuveraient l’initiative des Verts à 55%.

Les membres du comité neuchâtelois sont confiants, l’heure de tourner la page du nucléaire a sonné, estiment-ils. Pour eux, les 35 à 40% d’énergie produits par l’atome peuvent être remplacés à 20% par du solaire (selon leurs dires, 16'000 projets solaires sont déposés auprès de la Confédération) à combiner avec 5% d’éolien et autant avec le bois. Diego Fischer, président du groupe neuchâtelois de la Société suisse pour l’Energie solaire voit dans ces trois alternatives « autant de possibilités pour le canton de Neuchâtel de valoriser ses atouts ».

Pour Pierre Renaud, directeur de Planair, l’économie n’aurait pas à pâtir de l’arrêt des centrales. Le virage vers les énergies renouvelables permettrait à des entreprises locales d’intervenir.

L’initiative pour la sortie programmée du nucléaire d’ici 2029 prévoit la fermeture de Beznau et Mühleberg en 2017, celle de Goesgen en 2024 et l’arrêt du plus gros réacteur, celui de Leibstadt, en 2029.

Le peuple se prononcera le 27 novembre. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus