Une nouvelle commission pour lutter contre le dumping salarial

Une nouvelle commission tripartite pourrait voir le jour à Neuchâtel pour lutter contre le ...
Une nouvelle commission pour lutter contre le dumping salarial

Le syndicat Unia est intervenue sur les chantiers de St-Croix et St-Sulpice. Le syndicat Unia est intervenue sur les chantiers de St-Croix et St-Sulpice.

Une nouvelle commission tripartite pourrait voir le jour à Neuchâtel pour lutter contre le dumping salarial. La Fédération neuchâteloise des entrepreneurs a décidé d’engager des discussions avec l’Etat pour mieux s’armer contre les irrégularités sur le marché du travail du bâtiment.

Ces discussions font suite à l’affaire d’Alpen Peak et des ouvriers polonais exploités et sous-payés sur des chantiers de St-Sulpice et Sainte-Croix.

En signant une convention de collaboration avec l’Etat, les milieux sociaux – syndicats et commissions paritaires – pourraient lutter plus efficacement, selon Jean-Claude Baudoin, Secrétaire général de la Fédération neuchâteloise des entrepreneurs. « Lorsque nos contrôleurs des chantiers constatent des infractions graves, tel le cas d’Alpen Peak, il faudrait que l’on puisse immédiatement appeler la Police neuchâteloise, laquelle nous aiderait à fermer le chantier. »

Les discussions sont donc engagées et devraient aboutir prochainement. « Ce genre d’affaire  accélèrent les processus de collaboration. » confirme Jean-Claude Baudoin.

En parallèle, les cantons de Neuchâtel et Vaud ont décidé, mercredi, d'enquêter sur les circonstances d'exploitation des ouvriers. / jca


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus