Affaire des Polonais : les cantons enquêtent

Le 30 août, les employés avaient cessé de travailler sur leurs chantiers de St-Sulpice (photo) et Ste-Croix. Le 30 août, les employés avaient cessé de travailler sur leurs chantiers de St-Sulpice (photo) et Ste-Croix.

Les Départements de l’économie des cantons de Neuchâtel et Vaud réagissent. Ils coordonneront leurs efforts afin de faire la lumière sur les circonstances ayant mené les ouvriers d’Alpen Peak à faire grève sur un chantier de Sainte-Croix. Cette grève a été menée pour dénoncer leurs salaires et leurs conditions de travail.

Les conseillers d’Etat Jean-Nat Karakash  et Philippe Leuba ont décidé de mettre en place une action coordonnée permettant d’éclaircir cette situation. Les services des deux cantons ouvrent des enquêtes, notamment sous l’angle de la lutte contre le travail au noir et de la fraude aux assurances sociales.

Par ailleurs, le service des migrations du canton de Neuchâtel procédera à une dénonciation pénale liée à la transmission de fausses informations pour l’obtention de permis de travail frontaliers. /aju-comm

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus