Le 1er août: calvaire pour les oiseaux

François Turrian, Vice-Directeur de BirdLife Suisse. François Turrian, Vice-Directeur de BirdLife Suisse.

Chats et chiens ne sont pas les seuls animaux effrayés par les festivités liées à la fête nationale. En cause, les feux d’artifice, dont les lumières et les bruits terrifient les canards et autres oiseaux d’eau. C’est ce que révèlent deux études récentes menées sur les lacs de Constance et de Zurich.

En conséquence donc, un stress accru qui affaiblit leur système immunitaire mais pas uniquement; en fuyant leur nid, certains oisillons se retrouvent seuls, vulnérables face à des prédateurs.

De plus, les festivités du 1er août tombent au plus mal pour certaines espèces aviaires, en pleine mue. Cette situation les rend incapables de s’enfuir et augmente encore un peu plus leur stress et leur fragilité.

Actuellement, aucune étude n’a été menée sur le lac de Neuchâtel. Mais selon François Turrian, vice-directeur de l’association suisse pour la protection des oiseaux «BirdLife», il n’y a aucune raison de penser que cette situation soit différente. /amo

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus