Retour du calme à Microcity

Le quartier de La Maladière a été bouclé jeudi matin dès 10h45. Le quartier de La Maladière a été bouclé jeudi matin dès 10h45.

Plus de peur que de mal. La fuite de gaz de Microcity, survenue jeudi matin, a pu être maîtrisée durant l’après-midi. Il aura fallu plus de 20 pompiers et 40 policiers pour arriver à ce résultat. Le quartier de la Maladière à Neuchâtel a été bouclé durant près de cinq heures. A la demande de la police neuchâteloise, les habitants ont dû rester confinés à l'intérieur, avec les fenêtres fermées. La circulation a repris son cours normal dès 16 heures, a indiqué la police neuchâteloise.

Un gaz toxique mais utile

Il s'agissait d’un gaz appelé phosphine. Présent en très faible quantité, il a pu être évacué par des ventilateurs sans danger. Bien que toxique, la phosphine est fréquemment utilisée dans la recherche en microtechnique, notamment pour tester les panneaux solaires. L’industrie horlogère y a également recours.

Une opération complexe

Malgré l’alerte lancée à 10h30 du matin, les pompiers ont dû attendre l’arrivée, à 14 heures, d’un détecteur amené depuis l’EPFL de Lausanne. Cette technologie a permis d’identifier le gaz et sa quantité dans le local. /lhu

Les pompiers ont même dû s'équiper de scaphandres. Les pompiers ont même dû s'équiper de scaphandres.

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus