Les restaurants de montagne souffrent

Assurer la pérennité d’un restaurant de montagne n’est pas toujours simple. De nombreux établissements ...
Les restaurants de montagne souffrent

La métairie des Oeillons à Noiraigue va fermer son restaurant au profit d'une buvette extérieure. La métairie des Oeillons à Noiraigue va fermer son restaurant au profit d'une buvette extérieure.

Assurer la pérennité d’un restaurant de montagne n’est pas toujours simple. De nombreux établissements publics de ce genre ont fermé leurs portes ces dernières années dans le canton de Neuchâtel. La liste est longue selon un courrier des lecteurs publié mercredi dans L’Express/L’Impartial.

Le président de GastroNeuchâtel confirme cette tendance, qui l’inquiète d’ailleurs. Selon Lionel Billard, trois facteurs expliquent cette situation : la restauration rapide, toujours plus demandée au détriment de la restauration « classique », le manque de relève et les exigences accrues en termes d’infrastructures et d’hygiène, qui engendrent d’importants frais.

 

Des pistes existent toutefois pour soutenir les restaurateurs de montagnes. Lionel Billard souligne que « GastroNeuchâtel a mis en place un système de coaching en hygiène. À la demande du restaurateur, une personne peut venir sur place et donner des conseils sur les dernières normes en vigueur. Les tenanciers peuvent également s’approcher du SCAV, le Service de la consommation et des affaires vétérinaires, pour se renseigner sur les changements à prévoir et pour connaître la législation en termes d’hygiène ». /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus