Le Conseil d'État se dit exaspéré par la situation

Une soixantaine de caravanes des gens du voyage ont finalement trouvé refuge à La Vue-des-Alpes ...
Le Conseil d'État se dit exaspéré par la situation

 Plus d'une cinquantaine de caravanes se sont installées mercredi soir au Pré Raguel à La Vue-des-Alpes, encadrés par la police neuchâteloise.

Les gens du voyage ont à nouveau tenu en haleine la police et les autorités neuchâteloises. Mercredi en fin de journée, une soixantaine de caravanes en provenance de Berne ont cherché à s’installer sur un terrain proche de Cressier. Sauf que les forces de l’ordre avaient bloqué les accès, signifiant aux gitans que le canton n’avait pas de lieu pour les accueillir. Les positions se sont alors durcies, obligeant la police à fermer une portion d’autoroute jusqu’à près de deux heures du matin.

Au final, le Conseil d’État a décidé d’ouvrir le parking du Pré Raguel à La Vue-des-Alpes jusqu’à lundi 14h, malgré l’engagement de ne plus mettre ces lieux à disposition des gens du voyage. Le conseiller d'État en charge du dossier, Laurent Favre, s'en explique:

 Le conseiller d'État neuchâtelois, Laurent Favre, refuse de rééditer l'expérience de l'an dernier et refuse de mettre à disposition pour la saison une aire de transit pour les gens du voyage.

Notre entretien avec le conseiller d'État neuchâtelois, Laurent Favre.

Démenti de la police neuchâteloise

À préciser que la police neuchâteloise nie avoir fait usage de gaz lacrymogène comme l'ont prétendu les gens du voyage. Son commandant, Pascal Lüthi, précise que ses hommes ont dû utiliser du spray au poivre pour contenir l’agressivité de certains individus. Les forces de l’ordre ont dû aussi empêcher une partie des gitans de bloquer la circulation sur l’autre voie de l’autoroute. Et pour éviter que la situation ne s’envenime davantage, la police s'est résolue à fermer un tronçon de l’A5 à la circulation dans les deux sens. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus