La Chaux-de-Fonds honore ses expatriés

De gauche à droite : Jean-Louis Bessat, Anita Porchet et Willy Frei. De gauche à droite : Jean-Louis Bessat, Anita Porchet et Willy Frei.

Coup de projecteur sur les Chaux-de-Fonniers qui ont réussi loin de leurs terres d’origine. La 3e édition de UP La Chaux-de-Fonds a mis en avant trois entrepreneurs : Anita Porchet, émailleuse indépendante à Corcelles-le-Jorat, Willy Frei, architecte fondateur du bureau Bauart à Berne et Jean-Louis Bessat, patron de Divico SA à Bussigny. Tous les trois ont présenté leur parcours professionnel mais la manière dont la Métropole horlogère a influencé leur histoire.

La manifestation a pour but de réunir les entrepreneurs de la région et de réfléchir avec eux aux forces de La Chaux-de-Fonds et aux moyens de les développer.

La Ville en a profité pour présenter sa propre évolution. En l’occurrence la création du Service des espaces publiques. Une fusion de services qui doit permettre d’importantes économies dans une période difficile pour les finances communales.

La Chaux-de-Fonds cherche aussi à trouver de nouvelles sources de revenus. Des revenus qui pourraient provenir du StopGlissBio. L’alternative au gravier sur les trottoirs gelés intéresse une grande entreprise suédoise qui pourrait en acquérir le brevet. Par ailleurs, un bureau d’ingénieurs étudie une valorisation éventuelle de la décharge à neige des Eplatures par le biais d’un réseau de froid à distance. /mwi

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus