Pas de fusion avant 2020 pour Milvignes et ses voisins

 L'étude de fusion a été refusée pour ne pas obliger la prochaine législature à devoir réaliser ce projet.

La fusion élargie aux communes du Cercle scolaire de Cescole revient au point de départ.

Le rapport du Conseil communal de Milvignes au sujet d’un mariage entre la commune et Boudry, Cortaillod et Rochefort pour la législature 2016-2020 a été refusé par le Conseil général par 17 voix contre 11. Le but du texte consistait à laisser une trace aux futures autorités qui, elles, pourront se positionner plus concrètement au cours de la prochaine législature.

Selon Josette Schaer, présidente du Conseil communal de Milvignes, il ne s’agit pas d’un retour en arrière, car il n’y a pas d’opposition à une fusion au sein du Conseil général. Le choix de ne pas accepter cette étude a été fait pour ne pas obliger la prochaine législature à réaliser ce projet d’ici 2020. /jha-ali

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus