La police neuchâteloise surveille plusieurs individus radicalisés

 Pascal Luthi, commandant de la Police neuchâteloise

Les attentats de Paris ont incité les autorités suisses à élever le niveau de sécurité. Le corps des garde-frontières a annoncé dimanche un renforcement des effectifs aux frontières. Des patrouilles mixtes avec leurs homologues français sont instaurées. Les polices cantonales sont aussi mises à contribution en coordination avec les autorités fédérales, via l'Etat major VIGIPOL. Le canton de Neuchâtel ne fait pas exception. Le commandant de la police cantonale neuchâteloise; Pacal Lüthi, a assuré dans la Matinale d’RTN, que la surveillance mise en place porte ses fruits: les personnes susceptibles d’être radicalisées sont étroitement suivies. Il confirme toutefois que certains sont sous enquête judiciaire. Son interview disponible ici: (uniquement sur www.rtn.ch)

Pascal Luthi, commandant de la police cantonale neuchâteloise

Des propos recueillis par Gabriel de Weck, dans la Matinale d'RTN.

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus