Jouer pour faire tomber les préjugés

Ethnopoly a agité la ville de Saint-Imier. Ce jeu grandeur nature a réuni des centaines d’élève ...
Jouer pour faire tomber les préjugés

  Ces quatre élèves âgés de 13 à 14 ans se sont rendus chez un pasteur congolais.

Ethnopoly a agité la ville de Saint-Imier. Ce jeu grandeur nature a réuni des centaines d’élève de l’école secondaire. La place du marché s’est transformée en aéroport. A 8h30, 250 élèves se sont rendus sur place pour l’embarquement. En groupe de quatre, munis de leur billet d’avion, ils sont partis à la rencontre de personnes d’origines étrangères vivant dans la cité imérienne, à partir d’instructions reçues sur leur téléphone portable. La partie technique a été gérée par les étudiants du Ceff Industrie Informatique. A la fin de chaque échange, les personnes visitées on pu noter la qualité de la rencontre. Plus de 30 familles étrangères ont accueilli les voyageurs. Ethnopoly a été organisé pour la première fois dans le Jura bernois. L’Espace Jeunesse d’Ergüel s’est notamment chargé de la mise en place de l'événement. Le jeu qui s’est déjà déroulé dans d’autres villes de Suisse a pour objectif de faire découvrir la diversité culturelle et les modes de vie des communautés étrangères, tout en sensibilisant les jeunes contre le racisme. / anl

De gauche à droite, Quentin, Ismaël ,Jonathan et Tom sont quelques uns des 250 élèves de l'école secondaire de Saint-Imier ayant participé à ethnopoly De gauche à droite, Quentin, Ismaël, Jonathan et Tom sont quelques uns des 250 élèves de l'école secondaire de Saint-Imier ayant participé à ethnopoly

La place du marché a été tranfomée en aéroport pour l'occasion. L'embarquement a eu lieu vendredi matin à 9 heures. La place du marché a été tranfomée en aéroport pour l'occasion. L'embarquement a eu lieu vendredi matin à 9 heures.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus