Une heure pile pour s'échapper de la cave d'un tueur en série

 Les enquêteurs du FBI se retrouvent dans l'obscurité, entourés de cadavres et d'énigmes.

Se mettre dans la peau d'agents du FBI. C'est ce que propose la Panic Room installée à l'Hôtel de Ville de Neuchâtel, dans le cadre du Festival international du film fantastique (NIFFF). Les participants se retrouvent coincés dans la cave d'un tueur en série, ils ont soixante minutes pour résoudre de nombreuses énigmes et parvenir à s'échapper.

Une expérience angoissante élaborée par l'association Gus&Co. Et le succès est au rendez-vous : les inscriptions ont été bouclées en trois jours. Certains se déplacent même de loin pour se plonger dans ce huis clos, comme ce groupe de Français venu d'Annecy juste pour la Panic Room et qui ont découvert une fois sur place qu'un festival du film fantastique battait son plein en ville...

Pour l'instant, la Panic Room reste un mystère. Aucun groupe n'est encore parvenu à résoudre toutes les énigmes et à s'échapper vivant de l'antre du tueur. /mvr

Oppressant reportage au coeur de la Panic Room

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus