Le kayak solaire est prêt à franchir les grandes glaces

Kayak L'embarcation est recouverte d'environ un mètre carré de panneaux solaires.

L'écoexplorateur Raphael Domjean procède aux derniers essais avant son périple en kayak solaire, dans 12 jours.

Le Neuchâtelois a testé son embarcation dimanche après-midi au port de Saint-Aubin. C’est avec ce kayak qu’il tentera de franchir le passage du Nord-Ouest, de l’océan Pacifique à l’océan Atlantique, à travers l’archipel arctique : 3'000 kilomètres uniquement grâce à l’énergie solaire.

 

Kayak Raphaël Domjean se débrouillera uniquement avec de l'énergie solaire.

Raphaël Domjean sera accompagné par la navigatrice bretonne Anne Quéméré, qui a choisi de réaliser le trajet à la rame. Le voyage devrait durer entre deux mois et demi et trois mois. Tous deux navigueront une dizaine d’heures par jour, à une moyenne de 5km/heures.

Le kayak solaire, réalisé en partie au CSEM de Neuchâtel, est cette fois-ci opérationnel, après quelques ajustements techniques.

Le plus difficile sera de se frayer un chemin à travers les glaces. Certains endroits n'ont d’ailleurs pas encore fondu et ne sont pas encore navigables pour le moment.

Raphaël Domjean et Anne Quéméré décollent de Paris le 13 juin, à destination de la frontière entre le Canada et l’Alaska. Une fois sur place, ce sont les conditions météorologiques qui donneront le départ de l’aventure. /abo

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus