Meurtre et société au TPR

Le Théâtre sauvage dépeint le meurtre comme élément fondateur de la société. (Photo : Steeve Iuncker) Le Théâtre sauvage dépeint le meurtre comme élément fondateur de la société. (Photo : Steeve Iuncker).

Une société qui se crée à partir d’un homicide : c’est le scénario de la pièce Le Théâtre sauvage, présentée par la compagnie De nuit comme de jour, dès mercredi et jusqu’à samedi au Théâtre populaire romand à La Chaux-de-Fonds.

Cette création du metteur en scène chaux-de-fonnier Guillaume Béguin fait suite à une autre de ses pièces intitulée Le Baiser et la morsure. C’est pourquoi, samedi, le TPR propose un diptyque avec les deux oeuvres jouées à la suite. Si le premier spectacle dépeint la construction de l’humain qui passe de l’état de singe à celui d’homme, Le Théâtre sauvage explore la suite, lorsque les hommes primitifs créent leur propre société. /jha

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus