Washington retire du Venezuela tout son personnel diplomatique

Les Etats-Unis vont retirer tout le personnel diplomatique encore présent dans leur ambassade ...
Washington retire du Venezuela tout son personnel diplomatique

Washington retire du Venezuela tout son personnel diplomatique

Photo: KEYSTONE/EPA EFE/RAYNER PENA

Les Etats-Unis vont retirer tout le personnel diplomatique encore présent dans leur ambassade à Caracas en raison de l'aggravation de la crise au Venezuela. Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo l'a annoncé lundi.

'Cette décision reflète la dégradation de la situation au Venezuela ainsi que le constat selon lequel la présence de personnel diplomatique à l'ambassade américaine est devenue une contrainte pour la politique des Etats-Unis', a tweeté M. Pompeo.

Le 23 janvier, le président vénézuélien Nicolas Maduro avait annoncé la rupture des relations diplomatiques avec les Etats-Unis, qui venaient de reconnaître l'opposant Juan Guaido président par intérim du pays, et ordonné le départ de tous les diplomates. Mais, contestant la légitimité de M. Maduro, Washington avait refusé d'obtempérer.

Le 24 janvier, le département d'Etat avait néanmoins rappelé tout le personnel américain non essentiel et les familles des diplomates, et conseillé à tous les ressortissants américains au Venezuela de quitter le pays.

De nouvelles manifestations à l'appel de l'opposition étaient prévues mardi au Venezuela.

'Couloir humanitaire'

Par ailleurs, plus de 5000 Vénézuéliens sont passés lundi en Colombie, via un 'couloir humanitaire' ouvert provisoirement par les autorités de Caracas, ont annoncé les douanes colombiennes. La frontière était restée fermée plus de deux semaines.

Cette mesure 'a permis à plus de 3300 mineurs vénézuéliens de retourner en classe et à un peu plus de 1800 adultes de pouvoir entrer en Colombie pour y recevoir des soins médicaux', a affirmé Migracion Colombia, l'entité chargée des migrations en Colombie, dans un communiqué.

Son directeur, Christian Krüger, a plaidé pour que l'ouverture du passage soit maintenue 'dans les prochains jours et que la dictature de Nicolás Maduro comprenne que la fermeture de la frontière n'engendre que l'illégalité'.

Aide humanitaire bloquée

Les points de franchissement de la frontière avaient été fermés fin février par le gouvernement de Nicolas Maduro, à la veille d'un méga concert organisé à Cucuta, en Colombie, pour soutenir le passage d'une aide humanitaire finalement restée bloquée. L'opposant vénézuélien Juan Guaido, reconnu président par interim par quelque 50 pays, y avait assisté.

Pendant la fermeture de la frontière, des milliers de Vénézuéliens et de Colombiens frontaliers ont utilisé de dangereux chemins de contrebande. Le Venezuela est plongé dans la pire crise économique de son histoire et est paralysé depuis jeudi par une gigantesque panne d'électricité.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus