Une fusillade en cours dans la ville américaine de Dayton

Une fusillade est en cours dans la ville américaine de Dayton, dans l'Etat de l'Ohio, rapporte ...
Une fusillade en cours dans la ville américaine de Dayton

Fusillade à Dayton: neuf tués, l'assaillant est mort

Photo: KEYSTONE/AP/JOHN MINCHILLO

Les Etats-Unis étaient abasourdis dimanche au lendemain d'une journée sanglante. Vingt-neuf personnes ont été abattues dans deux fusillades, au Texas puis dans l'Ohio, faisant ressurgir la question de la régulation des armes à feu .

Vingt personnes ont été tuées samedi matin à El Paso, dans le sud du pays, et, moins de 13 heures plus tard, neuf autres dans un quartier animé de Dayton, au nord-est.

'Que Dieu bénisse les habitants' des deux villes, a tweeté dimanche matin le président Donald Trump. Il n'a en revanche pas répondu aux critiques diectes de plusieurs prétendants à la primaire démocrate qui lui imputent une responsabilité dans la montée de la violence. 'Il faut dire que le président en personne promeut le racisme et la suprématie blanche', a tonné Elizabeth Warren, candidate à la primaire démocrate.

'Invasion hispanique'

Dans la ville d'El Paso, située sur la frontière mexicaine, un homme blanc de 21 ans a ouvert le feu samedi dans un hypermarché Walmart bondé, avec des clients en majorité hispaniques. Il a fait 20 morts et 26 blessés avant de se rendre. La police enquête sur un manifeste, qui lui a été attribué et qui circule sur internet.

L'auteur de ce document dénonce notamment 'une invasion hispanique du Texas' et fait référence à la tuerie commise par un suprémaciste blanc dans des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande (51 morts, le 15 mars). Parmi les personnes tuées figurent trois Mexicains. Les autorités du Texas ont annoncé qu'elles allaient requérir la peine de mort contre le tireur.

Quelques heures plus tard, à l'autre bout du pays, dans l'Ohio, un tireur a semé la panique peu après 01h00 du matin dans un quartier animé de Dayton. Neuf personnes sont mortes et 27 blessées selon les autorités.

'Courez, il y a un tireur'

'En moins d'une minute les premiers policiers de Dayton sur les lieux ont neutralisé le tireur', a dit Nan Whaley, la maire de la ville. 'S'ils n'avaient pas été là (...) nous aurions pu avoir des centaines de morts et de blessés', a-t-elle estimé.

Le suspect a utilisé un fusil d'assaut équipé de chargeurs à grande capacité, avait des munitions supplémentaires et portait un gilet par balles, a précisé Nan Whaley. Ses motivations restaient, pour l'heure, inconnues.

Anthony Reynolds, qui sortait d'une boîte de nuit avec son cousin au moment du drame, décrit une scène de terreur. 'Quand on a vu les corps commencer à tomber, on a compris que c'était grave (...) Nous avons crié aux gens: 'courez, il y a un tireur' parce que beaucoup étaient choqués et ne savaient pas quoi faire', a affirmé ce témoin à MSNBC. Il a aussi décrit le tueur, 'un homme blanc, tout en noir, son visage dissimulé'.

Les Etats-Unis, où le port d'armes est légal, sont régulièrement endeuillés par des fusillades qui touchent aussi bien les écoles que les lieux de culte, de travail et de divertissement ou des commerces. Selon l'ONG Gun Violence Archives, avec les drames du week-end, il y a eu 251 fusillades depuis le début de l'année ayant fait au moins quatre victimes, blessées ou tuées.

/ATS
 

Actualités suivantes