Un feu de forêt menace une grande oliveraie dans le centre du pays

Onze bombardiers d'eau, une dizaine d'hélicoptères et plus d'une centaine de pompiers luttaient ...
Un feu de forêt menace une grande oliveraie dans le centre du pays

Un feu de forêt menace une grande oliveraie dans le centre du pays

Photo: KEYSTONE/EPA/PANAGIOTIS PRAGIANNIS

Onze bombardiers d'eau, une dizaine d'hélicoptères et plus d'une centaine de pompiers luttaient mardi contre un violent feu de forêt qui menace l'oliveraie d'Amfissa, l'une des plus importantes dans le centre de la Grèce, ont annoncé les pompiers.

Le feu a déjà brûlé 300 hectares de terres agricoles et 900 hectares de broussailles, a indiqué aux médias Yannis Artopios, porte-parole des pompiers.

Située au pied du mont Parnasse et s'étendant jusqu'au golf de Corinthe, l'oliveraie de la ville d'Amfissa, chef-lieu de la préfecture de Phocide (ou Fokida) situé à 280 km au nord d'Athènes, comprend des centaines de milliers d'oliviers dont certains sont centenaires.

Le feu s'est déclaré lundi après-midi près du village de Sernikaki, à 15 kilomètres du site archéologique antique de Delphes (IVe siècle avant notre ère) sans toutefois le menacer, selon les autorités.

Attisé par des vents forts allant jusqu'à 70km/h, le feu s'est rapidement propagé vers l'oliveraie d'Amfissa et un important dispositif des pompiers a aussitôt été envoyé sur place. Une enquête a été ouverte pour définir les causes de l'incendie.

Des dizaines de petits et moyens feux de forêt se sont déclenchés ces derniers jours en Grèce, ayant brûlé surtout broussailles et forêt.

Risque très élevé

La Protection civile a prévenu le week-end dernier qu'en raison de vents forts et des températures allant jusqu'à 35 degrés Celsius 'le risque de feux était très élevé' cette semaine dans certaines régions.

Mardi après-midi, la pinède de la localité balnéaire de Porto Germeno au pied du mont Gerania, à environ 65 kilomètres à l'ouest d'Athènes, était la proie des flammes: 130 pompiers épaulés de cinq bombardiers d'eau et six hélicoptères ont été envoyés sur place. Une partie de ce mont avait été ravagée l'été dernier par un important feu.

Dans l'ouest du Péloponnèse, un incendie qui s'est déclaré dimanche dans la préfecture d'Ilia 'n'a pas été encore circonscrit', a indiqué mardi à l'AFP un responsable du bureau de presse des pompiers.

Dans l'est du Péloponnèse, près du village de Kranidi, un incendie de forêt s'est également déclaré lundi et un hôtel a dû être évacué par précaution.

'Cinquante-deux feux de forêt se sont déclarés les dernières 24 heures à travers le pays', a indiqué lundi soir Yannis Artopios, soulignant que les pompiers se trouvaient sur le pied de guerre.

Prévention défaillante

L'été dernier la Grèce et surtout l'île d'Eubée, près d'Athènes, avait été frappée par des températures caniculaires et de violents feux de forêt, qui avaient ravagé 103'000 hectares et fait trois morts. Les autorités avaient attribué le désastre au changement climatique mais des ONG environnementales avaient relevé des défaillances dans le système de prévention.

Pour renforcer ses moyens, le gouvernement grec a demandé, dans le cadre du Mécanisme européen de protection civile (MEPC), à ses partenaires européens de déployer préventivement cet été des pompiers en provenance de plusieurs États membres.

Au total 250 pompiers européens, français, allemands, bulgares, roumains, finlandais et norvégiens participent à ce dispositif depuis le 1er juillet.

/ATS
 

Actualités suivantes