Sept civils tués par des bombardements de l'armée à Idleb

Sept civils ont été tués mardi par des bombardements de l'armée syrienne dans la province d'Idleb ...
Sept civils tués par des bombardements de l'armée à Idleb

Sept civils tués par des bombardements de l'armée à Idleb

Photo: KEYSTONE/AP/UGUR CAN

Sept civils ont été tués mardi par des bombardements de l'armée syrienne dans la province d'Idleb. DOminée par les djihadistes de l'ex-branche d'Al-Qaïda, elle échappe quasi-totalement au régime de Bachar el-Assad.

Quatre enfants et deux femmes figurent parmi les sept victimes des tirs de roquette de l'armée sur la ville de Khan Cheikhoun, ont indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et la défense civile. Celle-ci a en outre fait état de 12 blessés.

La province du nord-ouest de la Syrie fait l'objet depuis septembre d'un accord négocié par Moscou, allié du régime, et Ankara, qui parraine certains groupes rebelles à Idleb, ayant permis d'empêcher une offensive de l'armée syrienne contre ce bastion dominé depuis janvier par les djihadistes de Tahrir al-Cham (HTS).

Accord partiellement appliqué

Des semaines de pilonnage par l'aviation et l'artillerie syriennes de plusieurs villes et localités de la province d'Idleb, notamment celle de Khan Cheikhoun, ont provoqué depuis le début, en février, de l'escalade militaire contre le bastion djihadiste, l'une des vagues de déplacements les plus importantes de cette région de trois millions d'habitants depuis l'accord russo-turc conclu en septembre.

Cet accord visait à créer une 'zone démilitarisée' séparant les secteurs insurgés des zones gouvernementales attenantes. Mais il n'a été que partiellement appliqué face au refus des djihadistes de se retirer de la future zone tampon.

/ATS
 

Actualités suivantes