Pyongyang confirme le tir de missiles par « un nouveau système »

Le leader nord-coréen Kim Jong-un a supervisé mercredi les essais d'un nouveau système de lancement ...
Pyongyang confirme le tir de missiles par « un nouveau système »

Pyongyang confirme le tir de missiles par

Photo: KEYSTONE/AP/AHN YOUNG-JOON

Le leader nord-coréen Kim Jong-un a supervisé mercredi les essais d'un nouveau système de lancement multiple de fusées de gros calibre, a annoncé l'agence d'Etat nord-coréenne KCNA. Celle-ci n'a pas fourni davantage de détails sur le système en question.

Mais le leader nord-coréen 'a exprimé de façon répétée sa satisfaction quant au résultat du tir d'essai', a-t-elle rapporté. Il a aussi remercié les scientifiques et le personnel ayant 'construit un autre magnifique système de lancement multiple de fusées de style coréen'.

La Corée du sud a annoncé mercredi à l'aube que Pyongyang avait lancé deux 'missiles balistiques'. La Corée du Nord avait déjà tiré deux autres projectiles de courte portée, quelques jours plus tôt, pour protester contre des exercices militaires conjoints prévus en août entre Séoul et Washington.

Et ceux-ci sont toujours au programme: les Etats-Unis ont fait savoir mercredi qu'ils maintenaient les manoeuvres. 'Non, il n'y a pas d'ajustement ou de changement de plan dont nous soyons informés ou que nous prévoyons', a déclaré un haut responsable du Pentagone ayant requis l'anonymat.

'Il y a deux choses que nous devons faire: donner aux diplomates suffisamment d'espace pour leur diplomatie et aider à créer un environnement propice aux négociations quand elles reprendront', a-t-il ajouté, soulignant la nécessité de 'maintenir le niveau de préparation' des troupes.

'Avertissement solennel'

Les missiles tirés jeudi étaient les premiers à l'être depuis la rencontre impromptue le mois dernier entre Donald Trump et Kim Jong-un dans la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule, lors de laquelle les deux hommes avaient convenu de reprendre les discussions.

La Corée du Nord avait assuré la semaine passée que ces projectiles étaient de nouvelles armes tactiques constituant 'un avertissement solennel aux militaires bellicistes sud-coréens', qui persistent dans leur volonté de mener les exercices conjoints. Elle a aussi averti que ceux-ci pourraient faire capoter les négociations avec Washington s'ils étaient maintenus.

Près de 30'000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud. Les exercices annuels qu'ils mènent avec des dizaines de milliers de soldats sud-coréens ne manquent jamais d'irriter Pyongyang. Le Nord les considère comme la répétition générale d'une invasion de son territoire.

Des résolutions de l'ONU interdisent à la Corée du Nord - qui a testé à plusieurs reprises des bombes atomiques - de lancer des missiles balistiques de courte, moyenne et longue portée. Ces missiles sont généralement des missiles sol-sol qui peuvent transporter une ogive classique, chimique, biologique ou nucléaire.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus