ONU: la météo ne doit pas dicter la levée de restrictions

L'augmentation des températures dans le nord ne doit pas dicter un assouplissement des restrictions ...
ONU: la météo ne doit pas dicter la levée de restrictions

L'augmentation des températures dans le nord ne doit pas dicter un assouplissement des restrictions contre le coronavirus. Dans un rapport publié jeudi à Genève, l'ONU avertit que la météo n'a pas contribué à ralentir la propagation de la pandémie.

Selon 16 experts rassemblés par l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le port du masque et les restrictions de déplacement ont été efficaces. Le changement d'attitude des individus, la démographie des populations affectées et les mutations ont également contribué à la propagation ou non du coronavirus.

'Les données disponibles ne corroborent pas l'utilisation des facteurs météorologiques et de qualité de l’air pour permettre aux gouvernements d'assouplir les mesures', affirme le coprésident de ce groupe d'experts. 'Nous avons observé des vagues de contamination lors des saisons chaudes et dans les régions chaudes', dit-il, n'excluant pas que cette situation se répète cette année.

Le rapport ne prend pas en considération les variants. Les infections virales respiratoires sont souvent saisonnières mais cette situation pourrait n'être observée pour le coronavirus qu'après plusieurs années.

Certes, celui-ci dure plus longtemps dans des conditions froides, sèches et avec un faible rayonnement ultraviolet. Mais les études n'ont pas encore montré que des facteurs météorologiques qui affectent le virus réduisent la propagation.

Selon des données préliminaires, la mauvaise qualité de l'air en extérieur augmente les taux de mortalité. En revanche, il n'est pas prouvé que la pollution favorise la propagation aérienne du coronavirus, affirme encore l'organisation.

/ATS
 

Actualités suivantes