Nouveau kit de test à domicile du coronavirus aux Etats-Unis

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a autorisé samedi un nouveau kit de prélèvement d'un ...
Nouveau kit de test à domicile du coronavirus aux Etats-Unis

Nouveau kit de test à domicile du coronavirus aux Etats-Unis

Photo: KEYSTONE/AP/Carlos Osorio

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a autorisé samedi un nouveau kit de prélèvement d'un échantillon nasal dans le but de dépister le nouveau coronavirus. Cette décision augmente la panoplie disponible dans un pays qui cherche à accélérer le dépistage.

La FDA avait homologué le 21 avril le premier test d'un échantillon autoprélevé par un patient à la maison, dans le nez, et expédié à LapCorp, une grande chaîne de laboratoires. Le 8 mai, l'agence avait approuvé un test, conçu par l'université Rutgers, qui utilise un échantillon de salive prélevé à domicile par le patient et expédié ensuite au laboratoire.

L'autorisation de samedi concerne un kit de prélèvement dans le nez, fabriqué par la société Everlywell, qui pourra être analysé par plusieurs tests de dépistage: il s'agit d'un écouvillon (sorte de coton-tige) et d'une solution saline où l'échantillon sera plongé pour l'envoi express au laboratoire d'analyses. Deux tests ont d'ores et déjà reçu l'autorisation d'utiliser le kit de Everlywell, et d'autres pourront être homologués par la suite, selon la FDA.

Test en laboratoire

Dans chaque cas, le prélèvement est fait à domicile mais le test lui-même est réalisé en laboratoire, qui communique ensuite le résultat au patient.

'L'autorisation d'un kit de prélèvement à domicile pour le Covid-19 qui peut être utilisé par de multiples tests dans de multiples laboratoires augmente l'accessibilité des dépistages pour les patients, et protège les autres d'une contagion potentielle', a déclaré Jeffrey Shuren, directeur du centre de la FDA pour les appareils médicaux.

Plus de 300'000 tests ont été réalisés chaque jour depuis lundi aux Etats-Unis, selon le Covid Tracking Project, soit presque deux fois plus que ce que les Etats-Unis faisaient début avril. Dans de nombreuses juridictions, il faut justifier soit de symptômes, soit d'un contact avec un cas confirmé de Covid-19, pour avoir accès à un test de dépistage.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus