Maintien du boycott de l'esplanade des Mosquées

Les autorités musulmanes à Jérusalem ont demandé aux fidèles de continuer à boycotter l'esplanade ...
Maintien du boycott de l'esplanade des Mosquées

Maintien du boycott de l'esplanade des Mosquées

Photo: Keystone

Les autorités musulmanes à Jérusalem ont demandé aux fidèles de continuer à boycotter l'esplanade des Mosquées. Israël a décidé de retirer des détecteurs de métaux controversés installés à l'entrée du troisième lieu saint de l'islam.

'Pas d'entrée dans la mosquée Al-Aqsa sur l'Esplanade jusqu'à ce qu'un comité technique du Waqf (organisme gérant les biens musulmans à Jérusalem-Est) fasse une évaluation de la situation et que la situation revienne à ce qu'elle était avant le 14 juillet', date d'une attaque contre des policiers israéliens. L'Etat hébreu avait alors installé de nouveaux dispositifs de sécurité dont les détecteurs de métaux.

Entente avec la Jordanie

La Jordanie, gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem, est parvenue à une 'entente' avec Israël sur un règlement de la crise de l'esplanade des Mosquées avant d'autoriser le retour en Israël d'un diplomate accusé d'avoir tué deux Jordaniens, a indiqué une source gouvernementale. Les deux pays sont liés par un traité de paix signé en 1994.

'Amman a autorisé le diplomate israélien à quitter le pays après l'avoir entendu sur l'incident qui a eu lieu à l'ambassade d'Israël à Amman dimanche, et après être parvenu à 'une entente' avec son gouvernement à propos d'Al-Aqsa', sur l'esplanade des Mosquées, a indiqué cette source à l'AFP.

L'affaire (de l'incident à l'ambassade) 'est à présent dans les mains de la justice', a-t-elle ajouté sous le couvert de l'anonymat. La source gouvernementale a ajouté que 'l'entente' à laquelle les autorités jordaniennes sont parvenues 'avec le gouvernement israélien concerne la situation à Jérusalem et la mosquée d'Al-Aqsa', sans vouloir donner plus de précisions.

Le roi de Jordanie avait pressé lundi soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, lors d'un entretien téléphonique, de mettre un terme à toutes les mesures de sécurité prises récemment sur l'esplanade des Mosquées.

/ATS
 

Actualités suivantes