Le système d'alerte tsunami défaillant aux Célèbes

Le système indonésien d'alerte au tsunami a été défaillant sur le 'dernier kilomètre', a estimé ...
Le système d'alerte tsunami défaillant aux Célèbes

Le bilan du séisme suivi d'un tsunami monte à 1234 morts

Photo: KEYSTONE/EPA/ADI WEDA

Le bilan du séisme suivi d'un tsunami qui a frappé l'île indonésienne des Célèbes est passé à au moins 1234 morts, a annoncé mardi l'agence de gestion des catastrophes. Un précédent bilan faisait état de 844 morts.

'Le dernier bilan disponible est de 1234 morts', a indiqué Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes au cours d'un point presse. La catastrophe qui a frappé vendredi la localité de Palu, où vivent 350'000 habitants sur la côte occidentale des Célèbes, a aussi fait 61'867 déplacés.

Alors que les autorités avaient toléré ces derniers jours que la population se serve dans les magasins devant le manque d'approvisionnement et l'aide qui tardait à venir, la police a arrêté mardi 35 personnes pour avoir volé des ordinateurs et de l'argent et s'est engagée à arrêter les pillages.

Même si l'aide humanitaire commence à arriver, les survivants doivent toujours affronter la faim et la soif. Vivres et eau potable sont rares. Et les hôpitaux sont submergés par le nombre de blessés.

Les secours manquent d'équipements lourds. Ils peinent également du fait de la coupure des routes et de l'ampleur même des dégâts.

Accès difficile

L'armée indonésienne dirige les secours mais, à la suite d'un appel du président, des ONG internationales ont également dépêché des équipes sur le terrain.

Le district montagneux de Siri Biromaru, au sud-est de Palu, est difficile d'accès et les secouristes sont confrontés à une marche exténuante pour récupérer les victimes.

L'Indonésie est le pays musulman le plus peuplé du monde mais compte des minorités religieuses, y compris chrétiennes parmi ses 260 millions d'habitants.

Décomposition accélérée

Le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (UNOCHA) a estimé lundi à 191'000 le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Parmi elles, 46'000 enfants et 14'000 personnes âgées.

Les morts pris au piège dans les décombres des bâtiments dévastés par le séisme de magnitude 7,5, sont également un motif d'inquiétude pour les autorités. Dans le climat équatorial chaud et humide qui prévaut en Indonésie, la décomposition est accélérée et fournit un terrain propice aux maladies.

A la recherche des proches

Les équipes mènent une course contre la montre pour sortir des survivants. Dans le seul hôtel Roa Roa, les secouristes estiment que 50 à 60 personnes pourraient avoir été ensevelies.

Bon nombre d'habitants ont passé les derniers jours à la rechercher leurs proches disparus. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a expliqué qu'il s'efforçait de réunir les familles séparées.

Equipe suisse sur place

Les sept experts suisses devaient arriver mardi soir à Jakarta, avant de rejoindre Palu mercredi en fin de journée, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères à Keystone-ATS. Deux autres collègues, des humanitaires, ont été envoyés de Bangkok à l’ambassade de Suisse à Jakarta.

Le premier vient soutenir l’ambassade qui va assurer la coordination entre les autorités et les acteurs humanitaires. Le second rejoint mercredi matin la zone sinistrée et va préparer le terrain avant l'arrivée de l’équipe.

Une des difficultés tient dans les distances importantes qu'il faut parcourir pour atteindre les différents lieux. Comme de nombreuses routes sont détruites, il est compliqué d’atteindre les zones touchées pour y amener l'aide nécessaire.

Solidarité

Les aides continuent d'affluer. L’Entraide Protestante Suisse (EPER) fournit une aide d’urgence aux victimes d’un montant d’un demi-million de francs. L’aide sera octroyée dans une première phase par ses organisations partenaires locales au sein d’Act Alliance.

En Suisse, la Chaîne du Bonheur et la SSR organisent vendredi une journée nationale de solidarité en faveur des personnes sinistrées. Les quatre centrales de collecte de Zurich, Genève, Lugano et Coire enregistreront les promesses de dons dès 07h00 et jusqu'à 23h00. Les fonds réunis seront utilisés pour financer l’aide apportée par sept ONG partenaires mobilisées sur place en urgence.

L’argent collecté par la Chaîne du Bonheur servira dans un premier temps à répondre aux besoins les plus urgents. Il permettra ultérieurement aux ONG partenaires d’aider les populations à se relever après la catastrophe, notamment par la réhabilitation et la reconstruction de leurs maisons.

L'archipel de 17'000 îles et îlots formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indopacifique, australienne et eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de forte activité sismique. Mardi, le pays a subi une nouvelle série de secousses, qui se sont produites toutefois à des centaines de kilomètres de Palu.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus