Le pape François officiellement invité en Corée du Nord

Le président sud-coréen Moon Jae-in a transmis jeudi au pape François, de la part du numéro ...
Le pape François officiellement invité en Corée du Nord

Le pape François officiellement invité en Corée du Nord

Photo: KEYSTONE/AP ANSA/ALESSANDRO DI MEO

Le président sud-coréen Moon Jae-in a transmis jeudi au pape François, de la part du numéro un nord-coréen Kim Jong-un, une invitation à se rendre en Corée du Nord, ont annoncé ses services. Le pape s'est dit prêt à se rendre en Corée du Nord.

Lors d'une entrevue de 35 minutes au Vatican, le président Moon, qui est catholique, a demandé au pape de prier pour que la péninsule coréenne connaisse la paix et la prospérité dans la réconciliation, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. C'est au cours du sommet qu'ils ont tenu du 18 au 20 septembre à Pyongyang que Kim Jong-un a dit à son hôte Moon Jae-in qu'il souhaitait inviter François en Corée du Nord.

Selon les services de la présidence sud-coréenne, François a exprimé son soutien aux efforts en cours pour rétablir une paix durable dans la péninsule coréenne. 'Ne vous arrêtez pas, allez de l'avant, n'ayez pas peur !', a dit le chef de l'Eglise catholique à son invité.

'Je peux y aller'

Le pape a jugé que l'invitation transmise par Moon était 'déjà suffisante' mais que 'ce serait bien si (le président nord-coréen) envoyait une invitation officielle'. 'Si je reçois une telle invitation, je donnerai ma réponse, et je peux y aller', a poursuivi François, qui doit se rendre l'an prochain au Japon.

Le Vatican n'entretient pas de relations diplomatiques avec la Corée du Nord. Le gouvernement de Pyongyang garantit la liberté de culte tant qu'elle ne menace pas l'ordre public mais les activités religieuses ne sont autorisées que dans quelques rares endroits contrôlés par l'Etat.

En 2000, Kim Jong-il, père de Kim Jong-un, avait invité le pape Jean Paul II en se rendre en Corée du Nord, visite qui n'eut jamais lieu.

Il y avait environ 55'000 catholiques en Corée du Nord avant la guerre de 1950-1953. Ils seraient aujourd'hui entre quelques centaines et 4000.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus