Le Tessinois Ignazio Cassis a les faveurs des Suisses

Les citoyens voteraient Ignazio Cassis mercredi s'ils le pouvaient; l'inspection des fermes ...
Le Tessinois Ignazio Cassis a les faveurs des Suisses

Le Tessinois Ignazio Cassis a les faveurs des Suisses

Photo: Keystone

Les citoyens voteraient Ignazio Cassis mercredi s'ils le pouvaient; l'inspection des fermes reste lacunaire en Suisse; ou encore l'extrémisme serait implanté dans l'armée: voici quelques-unes des informations de la presse de ce dimanche, non confirmés à l'ats:

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: A quatre jours de l'élection du successeur de Didier Burkhalter par les chambres fédérales, Ignazio Cassis a les faveurs des Suisses, selon un sondage paru dans Le Matin Dimanche et SonntagsZeitung. Le Tessinois récolterait 41% des voix et devancerait très nettement le Genevois Pierre Maudet (24%). Isabelle Moret ferme la marche avec 13%. Ce sondage a été réalisé auprès de 12'000 personnes. Il montre qu'Ignazio Cassis l'emporterait dans les trois régions linguistiques du pays, y compris en Suisse romande, quand bien même l'écart avec Pierre Maudet est nettement plus serré dans cette partie du territoire (35%, contre 32% pour le Genevois).

Le Matin Dimanche: Et l'on reparle de la votation à Moutier (BE): selon une enquête du Matin Dimanche, les soupçons de fraude ne concernent plus uniquement un vol de matériel. Le journal dominical évoque désormais une 'manipulation du registre électoral'. Selon une plainte déposée au Ministère public bernois, il y aurait eu de nombreux déménagements fictifs vers Moutier avant le vote. Des personnes extérieures auraient ainsi été enregistrées à la va-vite.

SonntagsZeitung: Le règlement en vigueur en matière d'inspection des exploitations agricoles reste un domaine méconnu pour nombre d'autorités cantonales, selon un article de la SonntagsZeitung. Au moins 10% des contrôles dits de base afin d'assurer la protection des animaux devraient être effectués sans préavis. Or, en 2016, seuls onze cantons ont atteint ce seuil, confirme Hans Wyss, directeur de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires. M. Wyss a exigé des améliorations de la part des vétérinaires cantonaux lors d'une rencontre la semaine dernière. Ces derniers ont promis de se conformer à ce quota.

SonntagsBlick: Les cas recensés d'extrémistes au sein de l'armée suisse sont beaucoup plus préoccupants que ne le laisse entendre la grande muette, selon le SonntagsBlick. Profitant de la loi sur la transparence, le journal dominical a pris connaissance des courriels entre le bureau spécialisé sur l'extrémisme dans l'armée et l'état-major. Dans plusieurs cas, seul le hasard a permis d'éviter que des extrémistes de droite ou des candidats au djihad ne soient formés au maniement des armes.

NZZ am Sonntag: Vouloir continuer de travailler en étant à la retraite n'est pas très attractif, concède NZZ am Sonntag. En règle générale, le fardeau fiscal pour les retraités actifs augmente, souligne l'hebdomadaire. Il peut même tripler dans certains cas. La réforme des retraites devrait accentuer cette tendance, juge le journal alémanique qui illustre de nombreux cas où il ne vaut vraiment pas la peine de travailler lorsqu'on est à la retraite, principalement pour des raisons d'imposition.

SonntagsZeitung: Des nouveaux abonnement de la compagnie aérienne Swiss pour les départs depuis Genève suscitent la controverse. Selon la SonntagsZeitung, le 'Pass Discovery Europe' va proposer dix vols sur le réseau européen pour 799 francs. Le 'City Pass', lui, offre dix vols pour une destination précise en Europe, au prix de 999 francs. Les experts en matière de trafic aérien et les organisations de protection des consommateurs estiment que ce nouvel abonnement n'offre presque aucun avantage et ne serait qu'un moyen pour concurrencer les compagnies aériennes à bas prix.

SonntagsZeitung: L'association suisse des banquiers estime que depuis la fin du secret bancaire, la part de marché des transactions financières n'a pas diminué en Suisse. Mais une nouvelle étude, dont la SonntagsZeitung se fait l'écho, doute de ce constat. Au contraire, les parts de marché de la place financière suisse pour les activités offshore ont considérablement diminué ces dernières années. D'après Gabriel Zucman, professeur à l'université de Berkeley, en Californie, et co-auteur de l'étude, les titres détenus par des clients privés étrangers dans les banques suisses ont même fondu de moitié, à 503 milliards de francs en dix ans. Les actifs offshore à Hong Kong ont dans le même laps de temps plus que doublé. Hong Kong et Singapour ont depuis lors dépassé la Suisse.

NZZ am Sonntag: l'introduction d'un nouveau financement hospitalier devrait en principe permettre une plus grande concurrence ainsi qu'une transparence accrue entre les hôpitaux. Mais, selon NZZ am Sonntag, le paysage hospitalier suisse n'est pas encore là où il devrait être. Une étude menée par Stefan Felder, spécialiste en économie de la santé, constate que les cantons privilégient leurs propres hôpitaux et les maintiennent en vie par le truchement de subventions cachées. Pour 2015, la somme atteindrait plus de 2 milliards de francs pour l'ensemble de la Suisse. Les différences entre cantons sont marquées, le canton de Genève étant le plus généreux avec des aides de l'ordre de 525 millions de francs.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus