Le Nobel alternatif à un défenseur des victimes de la pollution chimique

Le prix Right Livelihood, sorte de 'Nobel alternatif', a été attribué mardi à l'avocat américain ...
Le Nobel alternatif à un défenseur des victimes de la pollution chimique

Le Nobel alternatif à un défenseur des victimes de la pollution chimique

Photo: Keystone

Le prix Right Livelihood, sorte de 'Nobel alternatif', a été attribué mardi à l'avocat américain Robert Bilott, ardent défenseur des victimes de la pollution chimique. Autres lauréats, une journaliste azerbaïdjanaise, un avocat indien et une militante éthiopienne.

M. Bilott a 'mis au jour des décennies de pollution chimique, obtenu justice pour les victimes et fait adopter une jurisprudence ouvrant la voie à une réglementation efficace des substances dangereuses', a expliqué dans un communiqué la fondation privée suédoise.

Avocat environnementaliste de 52 ans, Robert Bilott a remporté au début de l'année une bataille judiciaire longue de 19 ans contre le géant américain de la chimie DuPont. Il a représenté quelque 70'000 Américains dont l'eau potable avait été contaminée par l'acide perfluorooctanoïque (APFO).

Cette substance infiltrée dans le sol et l'eau entraîne affections respiratoires et cancers. 'J'espère que cette distinction contribuera à la sensibilisation et à la reconnaissance du besoin urgent d'instaurer des réglementations supplémentaires pour protéger notre eau potable', a déclaré l'avocat, dans un message écrit à la fondation.

Environnement et développement

Trois autres personnes ont été honorées pour leur engagement. Il s'agit de la journaliste azerbaïdjanaise Khadija Ismayilova pour ses articles d'investigation dénonçant la corruption dans son pays. L'avocat indien Colin Gonsalves, lui, défend les droits des plus vulnérables dans son pays.

Enfin la militante éthiopienne Yetnebersh Nigussie a été reconnue pour son travail sur l'intégration des handicapés. Seuls ces trois derniers lauréats se partagent les trois millions de couronnes (360'300 francs) de prime associés au prix.

Le prix Right Livelihood a été créé en 1980 par le Germano-Suédois Jakob von Uexkull, qui fut eurodéputé écologiste, après le refus de la fondation Nobel de créer des prix pour l'environnement et le développement. Pour cette raison, la fondation qui le décerne revendique l'étiquette de 'prix Nobel alternatif'. La Fondation compte désormais 170 lauréats provenant de 69 pays.

/ATS
 

Actualités suivantes