Le Mouvement 5 Etoiles révèle un programme de gouvernement

Le Mouvement 5 Etoiles (M5S) a révélé vendredi sur Internet un programme commun de gouvernement ...
Le Mouvement 5 Etoiles révèle un programme de gouvernement

Le Mouvement 5 Etoiles révèle un programme de gouvernement

Photo: KEYSTONE/AP ANSA/ANGELO CARCONI

Le Mouvement 5 Etoiles (M5S) a révélé vendredi sur Internet un programme commun de gouvernement conclu avec la Ligue (extrême droite) pour diriger l'Italie. L'objectif est notamment d'essayer de tordre le cou à l'austérité.

'Aujourd'hui est finalement défini dans toutes ses composantes le 'contrat pour le gouvernement de changement', je suis vraiment heureux. Ces 70 jours ont été vraiment intenses, de nombreuses choses sont arrivées, mais à la fin, nous avons réussi à réaliser ce que nous avions annoncé pendant la campagne électorale', a déclaré sur Facebook le chef de file du M5S, Luigi Di Maio.

Le programme commun de gouvernement, dévoilé en ligne, doit tourner le dos à l'austérité. Des versions du document avaient précédemment fuité, reprenant une vingtaine de points. Le texte va être soumis, via un vote en ligne, aux membres du M5S vendredi, a précisé Luigi Di Maio. Les votes devraient se clore à 20h00. La Ligue devrait aussi consulter sa base au sujet de l'accord via des scrutins organisés de manière informelle dans des lieux publics durant le week-end.

Pas de sortie de l'euro

Le contrat de gouvernement, qui comporte une soixantaine de pages et une trentaine de points, ne parle plus d'une sortie de l'euro mais tourne résolument le dos à l'austérité et parie sur une politique de croissance pour réduire la colossale dette publique italienne.

'L'action du gouvernement visera un programme de réduction de la dette publique non pas par des recettes fondées sur les impôts et l'austérité, des politiques qui n'ont pas atteint leur objectif, mais plutôt via l'augmentation du PIB à travers la relance de la demande interne', explique le texte.

Il ne parle plus explicitement d'une sortie de l'euro mais entend 'revoir, avec les partenaires européens, le cadre de la gouvernance économique', y compris la monnaie unique, pour 'revenir à la situation des origines dans laquelle les Etats européens étaient mûs par une intention sincère de paix, de fraternité, de coopération et de solidarité'.

Emission d'obligations

Selon le chargé des affaires économiques au sein de la Ligue, Claudio Borghi, ce contrat de gouvernement comporte l'émission d'obligations à court terme pour régler les dettes de l'Etat auprès des entreprises.

L'utilisation de ces obligations, connues en Italie sous le nom de 'miniBot' (mini-Bons ordinaires du Trésor), figurait dans le programme de la coalition mise en place avant les élections législatives du 4 mars dernier par la Ligue de Matteo Salvini, Forza Italia de Silvio Berlusconi et Frères d'Italie de Giorgia Meloni.

Elle a été reprise dans l'accord bouclé jeudi soir entre Matteo Salvini et Luigi Di Maio.

En février dernier, le ministre de l'économie du gouvernement sortant, Pier Carlo Padoan, avait critiqué cette proposition, la qualifiant de 'plan visant à mettre en circulation une devise parallèle déguisée'.

'L'expérience historique nous enseigne qu'un pays qui adopte une double circulation monétaire aggrave considérablement ses propres finances publiques et ses perspectives de croissance et de stabilisation', avait-il dit.

Claudio Borghi avait pour sa part estimé que le recours à ces 'miniBot' permettraient de donner un coup de fouet à la croissance du PIB italien.

/ATS