La liste des demandes présentée au Qatar est « irréaliste »

Le ministre qatari des Affaires étrangères a affirmé mardi que la liste des demandes de l'Arabie ...
La liste des demandes présentée au Qatar est « irréaliste »

La liste des demandes présentée au Qatar est

Photo: Keystone

Le ministre qatari des Affaires étrangères a affirmé mardi que la liste des demandes de l'Arabie saoudite et de ses alliés adressée à son pays était 'irréaliste'. Doha est accusée par ces derniers de 'soutenir le terrorisme'.

'La liste est irréaliste et irrecevable', a déclaré cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani lors d'une conférence de presse à Doha. 'Elle ne porte pas sur le terrorisme, elle appelle à mettre fin à la liberté d'expression'.

Dans cette liste, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte exigent de l'émirat gazier notamment de fermer la chaîne Al-Jazeera et une base militaire turque et de réduire ses relations avec l'Iran afin de mettre fin à la profonde crise diplomatique qui secoue le Golfe depuis la rupture le 5 juin par les quatre pays avec Doha.

'Le Qatar refuse la tutelle'

Ces pays doivent évaluer, lors d'une réunion prévue mercredi au Caire, la réponse du Qatar à leurs demandes, remise la veille au Koweït. Le ministre qatari a souligné que la crise devrait être réglée par 'le dialogue (...) dans un cadre clair et selon les principes de non-ingérence et du respect de la souveraineté des Etats'.

'Le Qatar refuse la tutelle d'un quelconque Etat', a souligné cheikh Mohammed lors de la conférence de presse qu'il a tenue conjointement avec son homologue allemand, Sigmar Gabriel, en visite au Qatar. M. Gabriel effectue une tournée régionale axée sur la crise du Golfe qui l'a conduit aussi en Arabie saoudite et aux Emirats.

'Respect du droit international'

Il s'est rendu à Abou Dhabi plus tôt dans la journée. Lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand, le ministre émirati des Affaires étrangères, cheikh Abdallah ben Zayed, y a indiqué qu'il était 'prématuré' de parler d'éventuelles nouvelles mesures contre le petit émirat gazier. Et si elles devaient être prises, elles le seraient 'dans le respect du droit international', a-t-il ajouté.

Le ministre émirati a accusé de nouveau les autorités de Doha d'implication dans le 'terrorisme'. 'Malheureusement, nous relevons que le Qatar a autorisé, donné refuge et incité au terrorisme', a-t-il dit. 'Nous espérons qu'avec l'aide de nos partenaires, dont l'Allemagne, la direction qatarie suive la voie de la sagesse et de la raison', a-t-il ajouté.

Pour sa part, le chef de la diplomatie allemande a espéré que les efforts diplomatiques en cours conduiraient à un règlement de la crise. S'exprimant en allemand, il a souligné 'l'importance de mettre fin au financement du terrorisme, non seulement au Qatar mais dans l'ensemble de la région', selon ses propos traduits en anglais.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus