La coalition anti-EI se dit responsable de la mort de 801 civils

La coalition internationale anti-djihadistes menée par les Etats-Unis en Syrie et en Irak a ...
La coalition anti-EI se dit responsable de la mort de 801 civils

La coalition anti-EI se dit responsable de la mort de 801 civils

Photo: KEYSTONE/EPA/MOHAMMED BADRA

La coalition internationale anti-djihadistes menée par les Etats-Unis en Syrie et en Irak a reconnu jeudi la mort de 15 civils supplémentaires au cours de frappes aériennes. Le bilan total des civils qu'elle a tués en est porté à un minimum de 801 en trois ans.

'Nous continuons à rendre compte de nos actes qui ont pu faire des morts ou des blessés dans la population civile de façon involontaire', souligne la coalition dans son rapport. Sur les 28'000 frappes auxquelles elle dit avoir procédé depuis le début de l'intervention, 1790 ont pu provoquer des pertes civiles et des enquêtes sont toujours en cours dans 695 cas.

L'organisation Airwars, qui dresse le bilan des raids, évalue elle les pertes civiles à 5961 morts.

La coalition a par ailleurs affirmé que l'opération internationale avait permis de reprendre à ce stade 96% des territoires qui avaient été capturés par les djihadistes. Des offensives qui ont 'libéré 7,5 millions de Syriens et d'Irakiens'.

Offensives plus agressives

Mais des voix se sont élevées récemment contre la latitude élargie accordée par le président américain Donald Trump aux militaires pour mener leurs opérations aussi bien en Afghanistan qu'en Irak, Syrie ou Somalie.

'L'administration Trump a clairement élargi le champ de ce qui était un risque acceptable, que ce soit lors d'une attaque des forces spéciales ou lors d'un bombardement aérien. Ils sont plus agressifs', a ainsi déclaré jeudi le représentant démocrate Adam Smith. 'Il y a eu une hausse marquée du nombre d'offensives militaires depuis que Trump a pris ses fonctions' fin janvier.

Selon une récente enquête du New York Times en Irak, 20% des frappes aériennes menées par la coalition anti-djihadistes dirigée par les Etats-Unis ont fait des victimes civiles. Une proportion bien supérieure à celle de 0,35% revendiquée par la coalition.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus