La Havane et Pyongyang rejettent les exigences américaines

Les ministres nord-coréen et cubain des affaires étrangères se sont rencontrés mercredi à la ...
La Havane et Pyongyang rejettent les exigences américaines

La Havane et Pyongyang rejettent les exigences américaines

Photo: KEYSTONE/EPA ACN/EFE/YACIEL PEÑA

Les ministres nord-coréen et cubain des affaires étrangères se sont rencontrés mercredi à la Havane où ils ont rejeté les exigences 'unilatérales et arbitraires' américaines. Ils ont exprimé leurs préoccupations devant la montée des tensions sur la péninsule coréenne.

Isolée et mise au ban par la communauté internationale, la Corée du Nord est à la recherche de soutiens. Certaines sources diplomatiques affirment que Cuba est peut-être l'un des seuls pays capables de convaincre le régime de Pyongyang de modérer son attitude.

Les deux ministres ont appelé au 'respect de la souveraineté des peuples' et au 'règlement pacifique des conflits', selon un communiqué diffusé par le ministère cubain des Affaires étrangères. Ils ont exprimé 'leurs préoccupations devant l'escalade des tensions' sur la péninsule coréenne, souligne le texte.

'Ils rejettent fermement les listes unilatérales et arbitraires et les qualifications élaborées par le gouvernement des Etats-Unis qui servent de fondement à des mesures coercitives contraires au droit international', complète le communiqué.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, les tensions se sont accentuées dans la péninsule coréenne. Même constat au sujet des relations entre La Havane et Washington qui a mis un coup de frein au réchauffement entamé lorsque Barack Obama occupait encore la Maison Blanche.

Communisme

'Les ministres ont discuté de leurs efforts respectifs entrepris dans la construction du socialisme à la lumière des réalités de leurs pays respectifs', ajoute le communiqué.

Les deux pays, dirigés par des leaders communistes, sont les derniers au monde à maintenir des économies basées sur le modèle soviétique. Côté cubain toutefois, et sous le président Raul Castro, la nation des Caraïbes a fait de petits pas vers un communisme plus orienté vers le marché, comme celui de la Chine et du Vietnam.

Cuba maintient une ambassade en Corée du Nord mais travaille presque exclusivement avec le Sud. L'an dernier, le commerce avec Séoul s'est monté à 67 millions de dollars contre 9 millions avec Pyongyang, selon des chiffres de La Havane.

/ATS
 

Actualités suivantes