La Corée du Nord remet ses pendules à l'heure du Sud

Pyongyang va avancer ses horloges de 30 minutes pour revenir à la même heure locale que celle ...
La Corée du Nord remet ses pendules à l'heure du Sud

La Corée du Nord remet ses pendules à l'heure du Sud

Photo: KEYSTONE/AP/WONG MAYE-E

Pyongyang va avancer ses horloges de 30 minutes pour revenir à la même heure locale que celle de Séoul. Les deux Corées ne partagaient plus le même fuseau horaire depuis 2015, lorsque le Nord avait décidé d'en changer.

A l'époque, la Corée du Nord avait expliqué qu'il s'agissait d'en finir avec la mesure du temps imposée plus d'un siècle auparavant par le colonisateur japonais et de marquer le 70e anniversaire de la libération de la Corée du joug de Tokyo.

Mais le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de rétablir la même heure qu'à Séoul lors de son sommet historique de vendredi avec le président sud-coréen Moon Jae-in, a indiqué KCNA. L'agence confirme ainsi une déclaration faite dimanche par la présidence sud-coréenne.

Selon KCNA, Kim Jong-un a dit avoir trouvé 'déchirant' de voir pendant le sommet deux horloges murales qui donnaient deux heures différentes, celle de Séoul et celle de Pyongyang. Il a alors exprimé 'sa résolution d'unifier les deux heures locales', en un geste qui constituerait 'la première mesure pratique pour la réconciliation et l'unité nationales', toujours selon l'agence nord-coréenne.

En conséquence, le parlement nord-coréen a adopté lundi un décret sur le retour de la Corée du Nord à la même heure locale que celle du Sud à partir du samedi 5 mai, a rapporté KCNA.

'Mesure symbolique'

En annonçant dimanche la décision de M. Kim sur cette question, le porte-parole de la présidence sud-coréenne, Yoon Young-chan, a salué 'une mesure symbolique' reflétant la volonté d'améliorer les relations entre les deux pays voisins.

Et le porte-parole sud-coréen a cité les propos tenus par M. Kim à ce sujet. 'Puisque nous sommes ceux qui ont modifié l'heure standard, nous allons revenir à l'heure originale. Vous pouvez l'annoncer publiquement', a dit M. Kim selon le porte-parole.

En 2015, Park Geun-hye, alors présidente de la Corée du Sud, avait sévèrement critiqué le changement d'heure décidé par Pyongyang, jugeant qu'il creusait encore le fossé entre les deux pays dont la séparation avait été scellée par la guerre.

Lors de leur sommet, MM. Kim et Moon sont convenus de parvenir à une péninsule coréenne 'non nucléaire' et de chercher à établir une paix permanente sur la péninsule. Les deux Corées sont toujours techniquement en guerre, le conflit de 1950-1953 s'étant achevé sur un simple armistice qui n'a pas été suivi d'un traité de paix.

/ATS
 

Actualités suivantes