Il avait publié des messages hostiles aux Etats-Unis

Le Saoudien qui a tué trois personnes vendredi dans une base aéronavale en Floride avait publié ...
Il avait publié des messages hostiles aux Etats-Unis

Le Saoudien qui a tué trois personnes vendredi dans une base aéronavale en Floride avait publié avant son attaque des messages hostiles envers les Etats-Unis, a affirmé le groupe de surveillance des mouvements djihadistes SITE.

'Je suis contre le mal, et l'Amérique dans son ensemble s'est transformée en Nation du mal (...) Je ne suis pas contre vous simplement parce que vous êtes Américain, je ne vous hais pas à cause de vos libertés, je vous hais parce que chaque jour vous soutenez, financez et commettez des crimes non seulement contre les musulmans mais aussi contre l'humanité', a écrit sur Twitter l'assaillant.

Cet homme, un membre de l'armée de l'air saoudienne en formation militaire aux Etats-Unis, a tué trois personnes vendredi dans une base aéronavale de Floride avant d'être abattu par la police. Il a perpétré son attaque muni d'une arme de poing.

Selon l'agence officielle saoudienne SPA, le roi Salmane d'Arabie saoudite a exprimé par téléphone sa 'profonde tristesse' à Donald Trump et affirmé que l'auteur de ce 'crime abominable' ne représentait pas son peuple. Il a par ailleurs assuré le président américain du 'soutien total' de son royaume, allié précieux de Washington dans la région, et 'ordonné aux services de sécurité saoudiens de coopérer avec les agences américaines'.

Drapeaux en berne

La fusillade a eu lieu dans une des salles de cours de la base de Pensacola, a indiqué David Morgan, le shérif du comté d'Escambia. Le bilan provisoire de l'attaque de vendredi est de trois tués et sept blessés, sans compter l'assaillant. Le tireur a été 'neutralisé' par deux agents qui ont été blessés dans l'échange de coups de feu, a indiqué le shérif Morgan.

Environ 16'000 soldats sont hébergés à la base de Pensacola, où sont également employés plus de 7000 civils. Des patrouilles aériennes acrobatiques, comme les Blue Angels, y sont stationnées.

Le site est utilisé par l'US Navy pour des programmes d'entraînement destinés aux militaires de pays alliés. Des centaines de militaires saoudiens suivent chaque année des formations au sein des forces armées américaines, illustration des liens forts qui unissent Washington et Ryad.

Les drapeaux seront mis en berne pendant une semaine sur l'ensemble des bâtiments publics de Floride, a annoncé dans un communiqué le gouverneur de Floride Ron DeSantis.

/ATS