L'incendie à Valparaiso « pratiquement contrôlé »

Le gigantesque incendie qui a rongé lundi des collines de Valparaiso au Chili est 'pratiquement ...
L'incendie à Valparaiso « pratiquement contrôlé »

L'incendie à Valparaiso

Photo: Keystone

Le gigantesque incendie qui a rongé lundi des collines de Valparaiso au Chili est 'pratiquement contrôlé', ont annoncé mardi les autorités locales. Cent cinquante habitations ont été détruites.

'Il est pratiquement contrôlé. Une fois qu'il sera totalement éteint, nous commencerons à évacuer les décombres et démarrer les travaux de reconstruction', a déclaré le gouverneur de Valparaiso, Gabriel Aldoney.

Le feu s'était déclaré lundi après-midi au sud de Valparaiso, sur la commune de Laguna Verde, avant de se répandre sur la zone de Playa Ancha.

Selon le dernier bilan officiel, environ 150 logements, la plupart des constructions précaires, ont été détruits par les flammes, et 143 habitants étaient accueillis mardi dans des hébergements d'urgence. Dix-neuf personnes ont été blessées, souffrant pour la plupart de problèmes respiratoires.

Ville vulnérable

Les autorités ont toutefois prévenu que le vent fort et les hautes températures attendues dans l'après-midi, alors que le pays est en plein été austral, pourraient réactiver les flammes dans cette commune classée au patrimoine mondial de l'humanité, à 120 km à l'ouest de la capitale Santiago.

La topographie de la ville, étalée sur une quarantaine de collines, et dont les quartiers sont souvent desservis par un labyrinthe de ruelles ou d'interminables escaliers, la rend vulnérable aux incendies de forêt et complique le travail des secours.

La ville de Valparaiso, qui compte 270'000 habitants, et où siège le Congrès chilien, enregistre un taux de pauvreté supérieur à la moyenne nationale. Chaque année, des milliers de touristes viennent y admirer ses maisons colorées.

En mars 2015, un incendie de forêt sur l'une des collines de Valparaiso, 'la perle du Pacifique', avait tué une personne et détruit quelque 600 hectares. Début 2014, un violent incendie dans le même secteur avait provoqué la mort de 15 personnes et détruit quelque 3000 maisons, affectant plus de 12'000 personnes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus