Explosion près d'une usine chimique en Chine: au moins 22 morts

Une explosion près d'une usine chimique dans la province du Hebei, située dans le nord de la ...
Explosion près d'une usine chimique en Chine: au moins 22 morts

Explosion près d'une usine chimique en Chine: au moins 22 morts

Photo: KEYSTONE/AP Xinhua

Une explosion près d'une usine chimique dans la province du Hebei, située dans le nord de la Chine, a fait au moins 22 morts et 22 blessés mercredi matin, a annoncé le gouvernement local. Les feux déclenchés par la déflagration ont détruit une cinquantaine de camions.

L'explosion s'est produite à 00h41 locales (17h41 mardi en Suisse) près de l'usine du groupe Hebei Shenghua Chemical dans la commune de Zhangjiakou, à environ 200 km au nord-ouest de Pékin, ont précisé les services de communication de la ville. Un porte-parole de la société propriétaire du site a confirmé qu'elle n'avait pas eu lieu dans l'usine.

Les incendies provoqués par l'explosion ont tous été éteints, a rapporté la presse officielle. Les blessés ont été conduits à l'hôpital. Les autorités ont ouvert une enquête pour en déterminer les causes.

Site des JO 2022

Des photographies diffusées par la télévision publique CGTN sur son compte Twitter montrent des carcasses de poids lourds carbonisés et des pompiers en action le long d'une route. 'Des travaux de recherche et de secours ainsi qu'une enquête sur les causes de l'accident sont en cours', selon les autorités.

La grande ville de Zhangjiakou, très étendue, est l'un des principaux sites retenus pour les épreuves des jeux Olympiques d'hiver prévus à Pékin en 2022.

La Chine a été le théâtre de plusieurs accidents industriels ces dernières années. En juillet dernier, une explosion dans une usine chimique a fait 19 morts et 12 blessés dans la province du Sichuan.

En 2015, une énorme déflagration dans un entrepôt de produits chimiques avait fait 165 morts dans la ville portuaire de Tianjin, générant une polémique autour des causes de la catastrophe et de son impact écologique.

L'ancien maire de la ville, qui avait dirigé le comité chargé de gérer la catastrophe, a été condamné l'an dernier à 12 ans de prison pour corruption.

/ATS
 

Actualités suivantes